Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Animation à la sauce helvétique La Suisse en course pour les Oscars avec «Ma vie de Courgette»



«Ma vie de Courgette» avait déjà été nominé aux Golden Globes, une première pour le cinéma helvétique, mais il était retourné à la maison les mains vides.

«Ma vie de Courgette» avait déjà été nominé aux Golden Globes, une première pour le cinéma helvétique, mais il était retourné à la maison les mains vides.

(Keystone)

«Ma vie de Courgette», du réalisateur suisse Claude Barras, a été nominé aux Oscars dans la catégorie film d’animation. Il affrontera, entre autres, le blockbuster de Disney «Zootopie». Deux autres productions helvétiques ont été nominées, «La femme et le TGV», de Timo von Gunten, ainsi que la coproduction helvético-haïtienne «I am Not Your Negro» de Raoul Peck.

Tiré du livre «Autobiographie d’une Courgette», de l’écrivain et journaliste français Gilles Paris, «Ma vie de Courgette» raconte l’histoire d’Icare, un enfant de neuf ans. Lorsque sa mère alcoolique meurt par accident, le petit Icare – ou plutôt «Courgette», comme le surnommait sa mère – se retrouve dans une institution avec d’autres enfants. Et c’est ainsi que commence une nouvelle aventure chargée d’émotions.

(1)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

«Ma vie de Courgette» avait déjà été nominé aux Golden Globes, une première pour le cinéma helvétique, mais il était retourné à la maison les mains vides. Aux Oscars 2017, il concourra aux côtés de «Zootopie», «Kubo et l’armure magique», «Vaiana, la légende du bout du monde» ainsi que «La tortue rouge». La cérémonie aura lieu le 26 février à Los Angeles.

Vingt secondes de film par jour

Il a fallu dix mois de tournage au Valaisan Claude Barras pour achever le projet et une bonne dose de patience et de précision. «Ma vie de Courgette» a en effet été réalisée avec la technique du «stop-motion», qui consiste à déplacer les marionnettes millimètre par millimètre, image après image. Résultat: une moyenne de vingt secondes de film par jour. Quant à la musique, elle est signée de la chanteuse suisse Sophie Hunger.

D’un coût de 8 millions de francs et coproduit par la Radio télévision suisse (RTS), le film de Claude Barras est le film d’animation qui a connu le plus de succès dans l’histoire du cinéma helvétique. Il a déjà été vendu dans une cinquantaine de pays. Rien qu’en France, d’octobre à décembre, il a été vu par plus de 600'000 spectateurs.

Deux autres films suisses en lice

La Suisse est également en course pour les Oscars avec deux autres films. Présenté en première mondiale au festival du film de Locarno, «La femme et le TGV» du Zurichois Timo von Gunten a été sélectionnée dans la catégorie «Meilleur court-métrage». 

(2)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans la catégorie «Meilleur documentaire» figure par ailleurs «I Am Not Your Negro» du réalisateur haïtien Raoul Peck. Le film parle de la lutte des afro-américains pour les droits civils et a été coproduit par la maison de production suisse Close Up. 

(4)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.


(Traduction de l'italien: Samuel Jaberg)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×