Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Doris Leuthard est élue au gouvernement

Malgré un score assez moyen, Doris Leuthard se réjouit avec ses partisans.

(Keystone)

Le Parlement a élu mercredi matin Doris Leuthard (43 ans) en tant que nouveau membre du gouvernement. Candidate unique, elle a obtenu 133 voix sur 242.

Doris Leuthard succèdera à son collègue démocrate-chrétien (PDC / centre droit) et ministre de l'Economie Joseph Deiss, qui s'en ira à la fin juillet. L'attribution des portefeuilles aura lieu ce vendredi déjà.

Cette élection au Conseil fédéral (gouvernement) est tout sauf une surprise, puisque Doris Leuthard était l'unique candidate en lice. Par ailleurs, lors des auditions, les principaux partis avaient accuelli favorablement les réponses de la prétendante, seuls les Verts ayant émis quelques réserves.

Dans ces conditions, toute la question était finalement de savoir combien de voix obtiendrait la présidente du PDC.

Une élection suffisante

Bien qu'acquise au premier tour, l'élection de Doris Leuthard aurait pu être meilleure, estiment les responsables des partis gouvernementaux. Pour le président du groupe PDC Urs Schwaller, Doris Leuthard «a payé le prix d'une forte médiatisation de sa personne, au vu du faible nombre de voix qu'elle a recueillies».

Le vice-président du Parti radical (PRD / droite) Léonard Bender a lui aussi indiqué à la TSR que le résultat se situe en deçà des attentes. Face à une élection prévisible, il y eu une volonté de disperser les voix pour atténuer son élection, a analysé le Valaisan.

Pour le président du Parti socialiste Hans-Jürg Fehr, ce n'est pas une élection brillante mais en Suisse, on n'aime pas les têtes qui dépassent. De plus, il reste toujours des parlementaires qui ne veulent pas de femmes gouvernement.

Cette élection n'est pas extraordinaire mais elle est acceptable, juge quant à lui le président de l'Union démocratique du centre (UDC / droite dure) Ueli Maurer. «C'est moins que ce que j'attendais. Elle est élue et cela suffit».

De son côté, la principale concernée a relevé qu'il était important qu'elle soit élue au premier tour. «J'accepte que la droite et la gauche dures n'ont pas voté pour moi», a précisé Doris Leuthard.

Moins de latins

Le canton d'Argovie - le 4ème canton le plus peuplé du pays - n'avait plus compté de ministre depuis 37 ans. Des centaines d'Argoviens étaient d'ailleurs rassemblées sur la Place fédérale pour fêter l'événement.

Avec cette élection, le gouvernement compte désormais cinq germanophones et deux francophones. La minorité latine a perdu un siège avec le départ de Joseph Deiss. Et son remplacement n'aura une fois de plus par permis à la minorité italophone d'accéder à nouveau au gouvernement.

En revanche, l'équilibre au niveau des sexes s'en trouve un peu amélioré. Désormais, le gouvernement compte à nouveau deux femmes avec Doris Leuthard et la socialiste Micheline Calmy-Rey.

Intérêt pour la 5ème Suisse

Pour l'heure, on ne sait pas encore quel sera le ministère de Doris Leuthard. Mais la réponse viendra très rapidement, puisque les portefeuilles seront répartis vendredi déjà.

Cette répartition fera l'objet de marchandages entre les différents partis. Mais une chose est sûre, en tant que dernière arrivée, Doris Leuthard devra se contenter du dernier portefeuille disponible.

A noter enfin que la nouvelle ministre a le souci du poids des Suisses de l'étranger. Dans un récent entretien accordé à swissinfo, elle a indiqué qu'elle leur porterait une attention toute particulière durant son mandat, afin de les intégrer davantage dans le processus politique.

swissinfo

En bref

- Les sept membres du gouvernement sont élus par l'Assemblée fédérale (les deux Chambres du Parlement réunies) tous les quatre ans après le renouvellement de la Chambre basse.

- La démission d'un ministre en cours de législature reste un fait plutôt rare.

- L'élection de Doris Leuthard fait suite à la démission du ministre de l'Economie Joseph Deiss qui sera effective le 31 juillet.

- Le siège du Parti démocrate-chrétien, la plus petite formation représentée au gouvernement (14,4% des voix lors des dernières élections fédérales) n'était pas contesté par les trois autres partis gouvernementaux.

- Doris Leuthard a été désignée à l'unanimité par ses collèges démocrates-chrétiens des deux Chambres du Parlement.

- Les six autres sièges du gouvernement sont répartis entre deux socialistes, deux radicaux (PRD / droite) et deux démocrates du centre (UDC / droite dure).

Fin de l'infobox

Faits

Doris Leuthard devient le 109ème Conseiller fédéral dans l'histoire du gouvernement fédéral helvétique.
Elle est la 5ème femme élue à ce poste.
Originaire du canton d'Argovie, elle est avocate de profession.
Elle est présidente du Parti démocrate chrétien (PDC) depuis 2004.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.