Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

125 ans au service des plus faibles

(Keystone)

Membres et sympathisants de l'Armée du Salut ont célébré les 125 ans de l'organisation en Suisse, samedi sur la Place fédérale à Berne.

La section suisse a fêté son jubilé avec un congrès de deux jours auquel a participé le général Shaw Clifton, chef de l'organisation au niveau mondial.

Fondée en Angleterre, l'Armée du Salut est active en Suisse depuis 1882. Ce mouvement rattaché à l'Eglise chrétienne universelle a entamé son action d'évangélisation et de lutte contre la détresse humaine à Genève, puis dans les cantons de Neuchâtel et de Vaud, avant de s'implanter en Suisse alémanique.

Les activités de l'organisation incluent l'accueil de sans-abris, des foyers pour enfants, personnes âgées, alcooliques et handicapés, la prévention contre le sida et des brocantes. Elle gère en outre, sur mandat du canton de Berne, des centres pour les réfugiés.

Fête en musique

Diverses animations, une soirée de gala et un congrès de deux jours marquent le 125e anniversaire de la branche helvétique de l'Armée du Salut, célébré samedi et dimanche à Berne.

La partie la plus visible du grand public a été donnée samedi après-midi sur la Place fédérale. Conformément à la tradition, les salutistes ont fait une large place à la musique. Le ton a été donné par la National Capital Band, ensemble de cuivres venant des Etats-Unis (Washington, DC), et par une formation réunissant plus de 100 musiciens salutistes.

Mission toujours actuelle

Au niveau officielle, outre le chef international de l'Armée du Salut, le général Shaw Clifton, Christine Egerszegi, présidente de la Chambre basse du Parlement figurait également parmi les invités.

«L'Armée du Salut vient en aide à ceux qui en ont besoin et essaie de leur redonner une vie digne, a souligné la première citoyenne du pays. La Suisse est désormais un Etat social, ce qui n'était pas le cas quand les salutistes ont démarré leur action.»

«Mais aujourd'hui également, l'Etat ne peut pas s'occuper de tout. En raison de l'évolution démographique, la société civile doit recourir plus que jamais au travail d'intérêt public», a encore relevé Christine Egerszegi.

Quant au général Clifton, il a relevé que «l'Armée du Salut a aussi souvé de nombreuses âmes en Suisse». mais sa mission n'est pas encore totalement remplie, a-t-il dit, rappelant l'aide qu'apporte l'organisation à de nombreuses personnes, y compris dans les pays riches.

swissinfo et les agences

Faits

L'Armée du Salut compte 4600 membres et 1300 salariés en Suisse.
Elle gère 36 asiles de nuit, 5 centres d'aide sociale, 8 centre d'accueil pour réfugiés, 4 centres de coordination asile et 28 brocantes.

Fin de l'infobox

Armée du salut

Elle a été créée par une Eglise libre évangélique en 1865 pour lutter contre la misère et le vice dans les quartiers pauvres de Londres.

En 1882, la section suisse a été fondée à Genève.

En 1889, elle a été reconnue comme organisation religieuse par le Tribunal fédéral.

En 1901, le quartier général a été installé à Berne.

Actuellement, elle compte 1,6 millions de membres actifs dans 111 pays.

Les salutistes portent l'uniforme et sont organisés comme une armée.

Depuis les origines, les femmes ont le même statut que les hommes.

L'organisme Infosekta juge positif le travail de l'Armée du Salut, mais estime que l'«étroitesse de sa foi» et sa tâche missionnaire sont plus problématiques.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×