Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

39e Journées de Soleure, les grandes lignes

Projection au Landhaus, cœur du festival.

(swissinfo.ch)

Jusqu’au 25 janvier se tient la 39e édition des Journées cinématographiques de Soleure.

Au-delà de la traditionnelle «vitrine du cinéma suisse», un lieu de rencontres et d’échanges.

Soleure, reflet de la production helvétique de l’année écoulée. Au sens le plus large du terme: fiction, documentaire, animation, long et court métrage… et même, c’est une première cette année, films de commande et spots publicitaires!

En termes de production helvétique, Soleure 2004 ratisse donc large. Avec également une présence très marquée du petit écran, puisque le cinéma suisse vit largement grâce au soutien de SRG SSR Idée suisse, et que la frontière entre téléfilm et film coproduit par la télévision est de plus en plus ténue.

Hommages

Le cinéma, plus que tout autre art, apprécie les hommages. Ainsi, cette année, plusieurs coups de chapeau sont donnés à des personnalités disparues en 2003, dont le cofondateur des ‘Journées’ Stephan Portman ou le critique Martin Schaub.

Mais l’hommage le plus important est rendu à quelqu’un de bien vivant, plus moustachu et tonitruant que jamais: le comédien romand Jean-Luc Bideau, dont on peut ainsi redécouvrir un large pan de la filmographie.

Ouverture et échange

Soleure, événement helvético-suisse. Oui. Mais un programme de courts métrages internationaux permet de découvrir les jeunes talents du cinéma d’ailleurs.

Et, après le Québec et la Belgique, c’est la Pologne qui est le pays hôte d’honneur des Journées de Soleure. Après l’ouverture du pays à l’Ouest, et peu avant son accession à l’Union européenne, la Pologne – et donc sa cinématographie – vivent une période de chamboulement.

En une semaine, les écrans de Soleure l’illustreront. Ainsi que les débats et autres colloques, qui fleurissent traditionnellement à cette époque dans la petite ville alémanique.

A ce propos, Micha Schiwow, directeur de Swiss Films, a un souhait: «J’aimerais que Soleure retrouve la place qui était la sienne: un creuset, un endroit où l’on peut discuter, où les cinéastes rencontrent le public, se rencontrent entre eux, et où les trois régions linguistiques se croisent. Je préfère cet aspect ‘dialogue’ à la dimension ‘festival’».

Le dialogue se serait-il perdu ou dilué? «Ces dernières années, Soleure s’est plutôt développé comme un festival, et c’est presque un danger. En tant que festival, il ne peut pas faire le poids à côté de Locarno, ou d’autres manifestations à l’étranger. Alors que comme lieu de rencontres, il a une place que personne ne va lui disputer», répond-il.

Le Prix suisse

Rappelons enfin que c’est en marge de la manifestation soleuroise, en l’occurrence le 21 janvier, que se tient le Prix suisse du cinéma,

Parmi les nouveautés de l’année, des dotations plus élevées, et une modification des sections. «Meilleur film de fiction», «Meilleur documentaire» et «Meilleur court métrage» demeurent, mais les prix pour la «Meilleure interprétation» féminine et masculine ont été remplacés par deux catégories unisexes, «Meilleur rôle principal» et «Meilleur rôle secondaire».

Nouveauté également, un «Prix du jury». Jury qui, cette année, sera présidé par le chanteur Stephan Eicher himself.

Comme chaque édition du prix suscite sa controverse, précisons encore que celle de cette année tient dans le fait que la comédie suisse alémanique «Achtung, fertig, Charlie!» de Mike Eschmann fait partie des nominés, section «meilleur film de fiction».

Or, si «Achtung, fertig, Charlie!» a fait se déplacer la foule en Suisse allemande (plus de 500’000 entrées), ce n’est pas vraiment grâce à ses qualités artistiques et culturelles.

Bref, la grosse Komedie a-t-elle une raison de figurer aux côtés de «Au sud des nuages» de Jean-François Amiguet, «Des épaules solides» de Ursula Meier, «Little Girl Blue» de Anna Luif et «Mein Name ist Bach» de Dominique de Rivaz? Réponse le 21 janvier.

swissinfo, Bernard Léchot


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×