Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

99 athlètes suisses dans les starting-blocks

La délégation suisse rêve de 5 à 9 médailles...

(Keystone)

Jour J-2 pour la délégation helvétique présente à Athènes. Sous le slogan «one team – one spirit», les athlètes suisses se sont donné pour but de ramener un minimum de cinq médailles.

Le soir du 13 août, la cérémonie d’ouverture marquera le début des 28e Jeux olympiques de l’histoire, là même où ils sont nés.

«Faire aussi bien qu’à Sydney ne sera pas facile», prévient depuis belle lurette Werner Augsburger.

Pourtant, les 9 médailles de Sydney (1 d’or, 6 d’argent et 2 de bronze) il y a quatre ans restent le but inavoué du chef de mission de Swiss Olympic pour ces 28es Olympiades.

En Grèce, dans le berceau même des Jeux, les athlètes suisses – emmenés entre autre par Roger Federer, Sergei Aschwanden, Marcel Fischer et Brigitte McMahon - ont les moyens de ces ambitions.

Au total, les 99 athlètes (soit deux de moins qu’à Sydney et 16 de moins qu’à Atlanta) tenteront de décrocher un podium olympique dans 16 sports différents.

Sydney, Atlanta et Barcelone

Malgré les sélections du spécialiste du double tour de piste (800m) André Bucher et de la nageuse Flavia Rigamonti (800m libre), les chances de décrocher une médaille dans les deux sports rois des JO d’été que sont l’athlétisme et la natation semblent réduites.

Par contre, les occasions de briller sont multiples en beachvolley (avec deux paires masculines figurant dans le top ten mondial), en tennis, en cyclisme (VTT, contre-la montre, piste), en hippisme, en escrime, en judo et en triathlon.

De quoi faire aussi bien qu’à Sydney, ou, du moins, qu’à Atlanta en 1996 (sept médailles dont quatre d’or et trois d’argent) et éviter l’affront subi en 1992 à Barcelone, où la Suisse n’avait récolté qu’une seule et unique médaille (or).

Ce d’autant que le jeu en vaudra également la chandelle… financière. Selon les tabelles édictées par Swiss Olympic, les éventuels médaillé(e)s d’or suisses aux Jeux recevront une prime de 20'000 francs.

L’argent rapportera 18'000 francs et le bronze 15'000. Soit des montants en tous points identiques à ceux des Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City en 2002.

Les diplômes (places 4 à 8) seront également récompensés par quelque menu argent: soit 8'000 francs pour la médaille en chocolat, 5'000 pour une cinquième place, 4'000 pour une sixième et 3'000 pour les rangs 7 et 8.

La House of Switzerland et les logements

Si d’aventure des médailles devaient tomber dans l'escarcelle helvétique, les athlètes concernés s’en iraient fêter leur succès à la House of Switzerland (la maison suisse) située en plein cœur de la vielle ville d’Athènes, la Plaka, au pied de l’Acropole.

Ce lieu de rencontre privilégié – en fait une petite taverne plutôt luxueuse - géré par Présence Suisse et Swiss Olympic a été choisi par Michel Georgiou. Attaché olympique et double nationale suisse et grec, ce dernier a sillonné la capitale grecque pour dénicher cette perle rare.

C’est également lui qui s’est assuré que les athlètes suisses soient bien logés. La délégation helvétique est principalement répartie dans trois maisons du village olympique. Plusieurs athlètes logent également sur des sites extérieurs.

Au total, le budget de l’expédition se monte à 2,69 millions de francs. En comparaison, l’épopée de Sydney avait coûté la bagatelle de 2,1 millions.

Dans son pays d’origine, Michel Georgiou aura l’honneur de défiler au sein de la délégation suisse lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux, le 13 août. Cette date historique pour lui est également celle de son anniversaire. Il est des choses qui ne s’inventent pas!

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Au total, la délégation suisse devrait comprendre un peu plus de 180 personnes en comptant les officiels, dix physiothérapeutes, cinq médecins, un vétérinaire et trois spécialistes de la Confédération pour les questions de sécurité.
Le budget total de l’expédition se monte à 2,69 millions de francs contre 2,1 millions à Sydney il y a quatre ans.

Fin de l'infobox

En bref

Les JO d’Athènes en chiffres:

Du 13 au 24 août 2004;

17 jours de compétition, 28 sports, 37 disciplines;

32 sites de compétition et 72 terrains;

10'500 athlètes et 6'000 officiels de 202 pays;

21’500 personnes chargées de la sécurité;

200'000 accréditations;

99 athlètes suisses.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.