Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Affluence considérable pour la messe pontificale

L'homélie de Jean Paul II.

(swissinfo.ch)

La messe géante célébrée par le pape Jean-Paul II s'est déroulée dimanche. Quelque 70'000 personnes se sont déplacées à Berne, pour y assister.

Cette messe marque l’un des deux points forts de cette visite pontificale qui se terminera dimanche soir.

La foule s’est déplacée des le début de matinée vers la prairie de l’Allmend pour assister à l’office religieux. Des groupes de 200 à 300 personnes ont convergé aux 17 entrées, où des fouilles systématiques étaient effectuées par la sécurité.

Tout le monde a dû passer par un portique de détecteur de métal. Une tâche qui a pris du temps, vu le grand nombre de fidèles présents.

Vêtu d'un surplis jaune d'or, au plastron brodé, le pape est apparu dans une forme relativement bonne étant donnée sa santé chancelante qui l'oblige à se déplacer en chaise roulante. S'exprimant en allemand, il a salué et béni la foule au début de la célébration.

Les évêques suisses sont ensuite montés les rejoindre, puis le pape est apparu, assis sur son fauteuil. Après la salutation de l'évêque de Bâle, Kurt Koch, Jean Paul II a commencé la célébration.

Le président de la Confédération Joseph Deiss ainsi que la ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey étaient notamment présents à la cérémonie.

Une rencontre multiculturelle

Applaudi et salué par des drapeaux de toutes nationalités, Jean Paul II a d'abord traversé le parterre de fidèles dans sa papamobile peu après 10h00 en saluant la foule. Une centaine de jeunes l'ont accueilli en chantant sur une grande scène surmontée d'une colombe.

«Il est important de voir une fois le pape, déclare Axel Gisler, un catholique lucernois. Il ne vient en effet en Suisse que tous les vingt ans. Mais il ne s’agit pas seulement de le voir, mais aussi de rencontrer tous ces gens réunis ici.»

L’aspect multiculturel de la messe n’a pas non plus échappé à Mate Decic, un Croate installé à Zurich. «J’ai déjà vu le pape trois fois en Croatie, dit-il. Mais ici, c’est beaucoup plus multiculturel. Les gens sont venus pour voir cet homme qui nous donne une force intérieure, la force de vivre pacifiquement tous ensemble.»

Témoigner de sa foi

Jean Paul II a appelé les jeunes catholiques suisses à témoigner de leur foi «par la parole, mais surtout par (leur) vie».

«Chers jeunes, sachez que le pape vous aime (...) qu'il compte sur votre collaboration pour annoncer l'Evangile, a encore déclaré le Saint-Père. Le temps est venu de préparer de jeunes générations d'apôtres qui n'auront pas peur de proclamer l'Evangile».

La veille, lors de la cérémonie d'ouverture de la première rencontre nationale des jeunes catholiques, le souverain pontife avait déjà appelé les jeunes à passer à l'action «pour contribuer à rendre le monde meilleur».

Semblant répondre aux critiques qui ont précédé sa venue, le pape a aussi souligné «l'impérieuse préoccupation oecuménique».

«La célébration du mystère de la Sainte Trinité constitue chaque année pour les chrétiens un pressant appel à l'engagement pour l'unité», a-t-il dit, affirmant la volonté de l'Eglise catholique d'avancer sur la voie de la pleine communion de tous les croyants».

Les protestants de Suisse, qui représentent 40% de la population, avaient décidé de ne pas participer à cette messe pontificale, expliquant qu’ils n’étaient pas autorisés à recevoir la communion catholique.

Le peuple suisse confié à la Sainte Vierge

Les évêques ont ensuite béni le parterre de fidèles avec de l'eau des quatre cours d'eau du pays – le Rhin, le Rhône, le Tessin et l'Inn – préalablement bénie par le pape.

Plusieurs centaines de prêtres ont distribué la communion à la foule. L'émotion était perceptible lorsqu'une dizaine de jeunes, présents sur scène, ont reçu l'hostie directement de la main du Saint-Père.

Au terme de la cérémonie, Jean-Paul II a confié le peuple et la jeunesse de Suisse à la Sainte Vierge. «Puisse la Vierge Sainte aider votre Nation à demeurer dans l'harmonie et l'unité entre les différents groupes linguistiques et ethniques qui la composent», a-t-il déclaré.

Fin de la visite en soirée

Cette messe marque le second temps fort de cette visite du pape en Suisse. Le premier s’est déroulé samedi soir, lorsque Jean-Paul II a rencontré quelque 12'000 jeunes catholiques à la patinoire de la BernArena.

Après la messe de dimanche, Jean-Paul II doit encore rencontrer d’anciens gardes suisses vers 17h00. Le pape regagnera le Vatican à 18h45. Il s’envolera de l’aérodrome militaire de Payerne.

swissinfo et les agences

En bref

- La prairie de l’Allmend offre une surface de 800 mètres carrés.

- Les organisateurs attendent de 50'000 à 100'000 personnes. Toutes les installations nécessaires ont été prévues (notamment 200 WC mobiles).

- Le dispositif de sécurité est très important. Mille policiers sont présents.

- L’entrée à la messe pontificale est libre.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.