Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Ces rencontres quotidiennes avec des anges

Les anges étaient déjà présents sur ces tissus du 16e siècles conservé au musée de St-Gall.

(Keystone)

Un pasteur zurichois, Peter Schulthess, publie un livre sur les interventions des anges dans la vie des humains. Pas besoin d’avoir la foi, dit-il. Interview.

Pendant plus de 20 ans, le pasteur Peter Schulthess a publié cette annonce dans les journaux suisses: «Avez-vous déjà rencontré un ange? Dans quelles circonstances? Est-ce que cela a changé votre vie?».

D’après les réponses et d’après ses propres expériences, Peter Schulthess s’est fait une conviction: oui, les anges sont bien là. Dans sa paroisse de Pfäffikon (Zurich), le pasteur, pourtant très terre à terre, explique comment toutes ces personnes très ordinaires croient que leur vie a été touchée par les anges.

Le livre Comment les anges nous accompagnent (publié en allemand en octobre 2009) cherche aussi des parallèles entre les expériences d’aujourd’hui et les comptes-rendus de l’activité des anges dans la Bible.

Peter Schulthess raconte des opérations de sauvetage, des avertissements, le confort et les visions d’ailes déployées pour protéger. Mais il parle aussi des êtres humains qui sont des anges, ceux qui sont au bon moment au bon endroit pour aider les autres.

swissinfo.ch: Récemment, un automobiliste est ressorti indemne d’une chute de rocher de 40 kilos sur son pare-brise. Les journaux ont dit qu’un ange gardien avait été à ses côtés. Qu’en pensez-vous?

Peter Schulthess: La Bible nous dit que tout le monde a un ange. Nous les appelons nos anges gardiens. Le problème est qu’il ne nous protège pas toujours. C’est pourquoi je préfère dire que nous sommes accompagnés toute notre vie par des anges qui peuvent nous protéger mais ne le font pas toujours car ils suivent la volonté de Dieu.

swissinfo.ch: Et si c’était simplement de la chance?

P.S. : Vous pouvez bien sûr le considérer comme un coup de chance. C’est une question d’interprétation, ou de foi. Si quelqu’un pense que Dieu est toujours à ses côtés, il pensera qu’il doit sa chance à Dieu et non au hasard.

swissinfo.ch: Votre description de l’activité des anges fait penser que leur tâche dépasse largement la seule protection des êtres humains…

P.S. : Ceci est très important. Je pense que la mission principale des anges est de nous mettre en contact avec notre source, notre origine, Dieu. Et ils nous apprennent à vivre avec amour.

swissinfo.ch: Pourquoi certaines personnes font-elles l’expérience des anges et d’autres pas? Faut-il avoir la foi?

P.S. : Absolument pas. Faire l’expérience des anges ou non est souvent une question d’ouverture à l’interprétation d’une expérience. Je pense que tout le monde fait l’expérience de l’implication des anges.

swissinfo.ch: Vous avez réuni des récits très divers. Il y a des anges qui ont une forme humaine, d’autres qui sont vraiment célestes, avec leurs ailes déployées, ou encore des apparitions lumineuses. Comment expliquez-vous cette diversité?

P.S. : Je pense que le ciel a toute une palette de moyens de communication, comme nous! Certains écrivent des lettres, d’autres des SMS ou des mails. Le ciel communique avec nous de différentes manières que nous pouvons reconnaître ou comprendre au mieux.

swissinfo.ch: Vous croyez toutes les histoires qui vous sont racontées?

P.S.: Je pense que les gens qui partagent leurs histoires avec moi me racontent vraiment ce qui est arrivé. Je n’interprète pas forcément les faits de la même manière mais je ne les juge pas. Ce qui frappe, c’est que, dans tous les cas, leur vie s’en est trouvée modifiée. Les anges marquent une rupture.

swissinfo.ch: Avez-vous un récit préféré?

P.S. : L’un des mes préférés parle d’un garçon en veste bleue à la gare de Zurich. Il sort de nulle part, ne dit pas un mot et aide un homme aveugle à prendre place dans le train, puis disparaît.

Je trouve que l’idée que des anges soient présents en plein centre de Zurich, au milieu de la gare, est merveilleuse. Je ne sais pas si c’était vraiment un ange. Mais il y a quelque chose, dans cette histoire, qui fait vraiment chaud au cœur.

swissinfo.ch: Et vous-même, comment avez-vous rencontré des anges?

P.S. : La première fois, je venais d’être nommé pasteur, a été décisive pour ma vocation. J’étais très dépité et découragé, car je n’avais pas eu beaucoup d’échos d’une série de lectures que j’avais faites sur le christianisme. J’avais l’impression de me heurter à un mur.

J’étais sur le point de retourner vers ma précédente occupation professionnelle, gestionnaire dans le domaine des transports, quand, en priant, j’ai «vu» l’église dans laquelle je prêchais entourée par des anges. Cela m’a beaucoup encouragé. Cette expérience a ouvert mes yeux sur les anges.

swissinfo.ch: Selon vous, la vie terrestre est une sorte d’«école d’ange». Que voulez-vous dire?

P.S. : Nous apprenons à vivre comme des anges, dans l’amour, la paix et la joie, en traitant bien notre prochain, en l’aidant et en pardonnant. Mais l’apprentissage est très difficile, ce qui change notre caractère. Avant, je me demandais comment on pouvait être une chose ici bas et autre chose au ciel. Maintenant, je crois que nous devons apprendre.

swissinfo.ch: Et nous deviendrons des anges après la mort?

P.S. : C’est très probable, même si, d’un point de vue théologique, cela est très controversé. Je peux bien m’imaginer que nous étions des anges, que nous avons été séparés de Dieu et que maintenant nous sommes en train d’y revenir. C’est juste une théorie, mais elle fait sens, à mes yeux.

Morven McLean, swissinfo.ch
(Traduction de l’anglais: Ariane Gigon)

De la tradition au New Age

Trois religions. L’Ange est, dans de nombreuses traditions religieuses (notamment dans les trois principales religions monothéistes) un terme qui désigne un messager de Dieu, un intermédiaire entre Dieu et les hommes.

Planétaire. Mais la notion d'ange n'est pas propre au judaïsme, au christianisme et à l’islam. On la trouve dans des cultures antérieures, que ce soit en Inde ou en Chaldée.

Angélologie.C’est le nom que porte l’étude des anges! Il faut dire que le sujet est vaste. Dans l'angélologie chrétienne, la hiérarchie angélique compterait 9 classes d’anges…

Anges gardiens. Selon la tradition, l'ange gardien est un esprit pur créé par Dieu, qui nous est spécialement attaché pour veiller sur nous en permanence et nous protéger du mal.

Réveil. Alors que la notion d’ange s’était à peu près cantonnée aux églises et autres temples au cours de la première moitié du 20e siècle, les années 70 et 80 vont en relancer la mode tous azimuts grâce à un mouvement né en Californie, le New Age.

Bonne affaire. Désormais, les anges se déclinent en innombrables livres, en films («Les ailes du désir» de Wim Wenders en 1987, ou dans un autre registre, «Les anges gardiens» de Jean-Marie Poiré en 1995), et en un véritable cortège de sites web.

Réappropriation. Le New Age ayant récupéré les anges en les «laïcisant» passablement, on assiste parfois à une tentative de «réappropriation» de ceux-ci par les Eglises.

Fin de l'infobox

Des anges au «Channeling»

«Channeling» est un terme de la littérature New Age qui désigne un hypothétique procédé de communication entre un humain et une entité appartenant à une autre dimension.

Médiums. Apparenté à la notion de médiumnité en vogue à la fin du XIXe siècle au sein du mouvement spirite, l'idée de fond du ‘channeling’ recoupe une thématique très ancienne d'expériences visionnaires: chamanisme, prophétisme...

Débat. La question de savoir si l’information provient d’une source externe au médium ou de son inconscient est évidemment sujette à débat.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.