Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Credit Suisse tire son épingle du jeu

La crise des crédits à risques n'a pas fait trop de dégâts dans les comptes de Credit Suisse.

Contrairement à l'autre grande banque suisse UBS, Credit suisse a surmonté la crise hypothécaire américaine sans grand dommage. Son résultat net 2007 se monte à 8,5 milliards de francs.

L'établissement a effectué des correctifs pour 2 milliards de francs dans le secteur de la banque d'investissement, alors qu'UBS y avait perdu plus de 20 milliards de francs.

Credit Suisse, numéro deux bancaire helvétique, a réalisé un bénéfice record en 2007. Malgré un contexte difficile, la banque, dont le siège est à Zurich, a dégagé un résultat net de 8,55 milliards de francs, contre 11,3 milliards en 2006 (-25%).

«Le bénéfice était certes plus élevé en 2006, mais il incluait un résultat des activités abandonnées de 3 milliards», a indiqué le groupe mardi dans un communiqué, en lever de rideau à la conférence de presse bilan à Zurich.

Les produits nets ont atteint 36,13 milliards de francs (+3%) et le rendement des fonds propres s'est inscrit à 19,8%.

Pertes limitées

Contrairement à UBS, la seconde banque suisse ne s'est pas trouvée embourbée dans la crise des crédits à risques américains qui a marqué la seconde moitié de 2007. Son secteur banque d'investissement est resté rentable, même si des correctifs de valeur à hauteur de 2 milliards ont dû y être opérés.

A titre de comparaison, UBS a annoncé des dépréciations d'actifs pour plus de 20 milliards de francs dans le secteur de la banque d'affaires en 2007. La première banque suisse doit quant à elle présenter ses résultats jeudi.

Pour ce qui est des autres secteurs, la gestion de fortune a poursuivi sa croissance et la gestion institutionnelle a subi une perte à cause de diminutions de valeur.

A la Bourse suisse, l'action Credit Suisse a néanmoins décroché mardi matin malgré ces résultats supérieurs aux attentes. Le titre a perdu jusqu'à 4,5% en début de matinée. La hausse des coûts, l'évolution de l'afflux d'argent frais et une prévision peu parlante ont constitué des éléments de déception pour les analystes.

Bonnes perspectives

En termes de rendement, les actionnaires du Credit Suisse toucheront moins d'argent sur 2007 que sur 2006. Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale du 25 avril un dividende en espèces de 2,50 francs.

Ce montant est supérieur aux 2,24 francs de 2006, mais les actionnaires avaient bénéficié l'an dernier aussi d'un remboursement de valeur nominale de 0,46 franc par titre. «L'exercice était alors gonflé par les recettes de la vente des activités d'assurance», précise la banque.

Reste que le Credit Suisse table sur une rentabilité durable grâce à sa gestion serrée des risques, et se voit bien parti pour l'exercice en cours.

«Notre performance en 2007 nous donne une assise solide pour 2008. Notre base de revenus est bien diversifiée et nos perspectives de croissance sont bonnes dans nos différents secteurs d'activité», souligne dans le communiqué le patron du Credit Suisse, Brady Dougan.

swissinfo et les agences

Faits

Exercice 2007 de Credit Suisse:

Bénéfice net: 8,549 milliards de francs (-25%)

Correctifs de valeur dans la banque d'investissement: 2 mia de francs (UBS: 20 mia)

Dividende proposé: 2,50 francs par action.

Nombre d'employés: près de 47'000.

Fin de l'infobox

Credit Suisse

Credit Suisse a été fondé en 1856 par Alfred Escher dans le but de financer l'extension du réseau ferroviaire de la Suisse et son industrialisation.

Aujourd'hui, le groupe dont le siège est à Zurich est la 2e banque suisse, derrière UBS.

UBS et Credit Suisse réalisent ensemble 50% du bilan total de toutes les banques suisses.

Les activités des deux groupes contribuent pour 10% au Produit intérieur brut (PIB) de la Suisse.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×