Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

De l'adolescent rageur au champion d'exception

(RDB)

En 1997, Roger Federer n'était encore qu'un adolescent de 16 ans, très doué mais à fleur de peau. Six ans plus tard, il tombait à genoux en vainqueur sur le central de Wimbledon et réalisait son rêve de gosse.

L'éclosion d'un des plus grands champions que le tennis a compté jusqu'ici s'est faite dans la douleur, la sueur et les larmes.

Roger Federer n'a jamais été extraverti ni arrogant. Son trait de caractère principal... c'est l'ambition.

Lorsqu'à 15 ans, élève du centre national suisse de tennis, on lui demande quels sont ses buts de sportif, le Bâlois n'y va pas par quatre chemins. Si ses camarades admettent «vouloir passer professionnel ou intégrer les 100 meilleurs joueurs du monde», lui affirme déjà clairement vouloir devenir «numéro un mondial».

«Je pense que Roger est ambitieux car il n'est pas Suisse à 100%, affirme sans détour Seppli Kacovski, son tout premier entraîneur. Il a certes hérité du calme helvétique de son père, mais il tient l'ambition et la volonté de sa maman sud-africaine.»

Reste que le calme olympien du champion d'aujourd'hui n'a pas toujours été l'un de ses points forts. «J'avais l'habitude de jeter ma raquette plus souvent qu'à mon tour, concède-t-il. Et lorsque j'avais 16 ans, je me faisais régulièrement renvoyer des entraînements.»

Un an plus tard, Roger Federer va décider de recourir aux services d'un psychologue du sport. Celui-ci l'aidera à se calmer et à transformer l'agressivité en concentration. De MacEnroe à Borg, en quelque sorte!

Mais le Rhénan se différencie cependant du légendaire et impassible joueur de tennis suédois Björn Borg dans son rapport au succès.

«Il y a des personnes qui ne sourient pas lorsqu'elles gagnent et d'autres qui rient encore des semaines plus tard. Je suis de ceux qui ne retiennent pas leurs larmes», expliquait «Rodgeur» peu après sa première victoire sur le gazon de Wimbledon.

L'avènement

Sacré champion de Suisse junior en 1997, Roger Federer enchaîne les performances de choix à la manière d'un métronome. Vainqueur du tournoi junior de Wimbledon en 1998, il éclatera véritablement au grand jour trois ans plus tard sur le gazon londonien.

En 2001, il sort en effet la star américaine Pete Sampras, sept fois vainqueur du tournoi, au quatrième tour pour ce qui restera à jamais comme l'unique confrontation entre les deux champions. La marche en avant du Bâlois a commencé.

Son ascension dans la hiérarchie mondiale est irrésistible et le 6 juillet 2003, il devient le premier joueur de tennis suisse à remporter un tournoi du Grand Chelem en s'imposant en finale, sans trembler et toujours à Wimbledon, contre le géant australien Mark Philippoussis.

«Je pense que le moment charnière de sa carrière est ce qui s'est passé juste après sa victoire à Wimbledon», estime le journaliste René Stauffer, auteur du livre: «Quest for perfection: The Roger Federer Story».

«Il a remporté le Master, puis l'Open d'Australie début 2004 et s'est ainsi offert la place de numéro un mondial, poursuit ce dernier. Il était dès lors totalement libéré, puisque ayant accompli tout ce qu'il avait toujours pu rêver. A ce moment, il aurait pu cesser de jouer, mais il savait que tout ce qui allait venir n'était que du bonus.»

Les secrets du succès

Pour René Stauffer, l'actuel numéro un mondial est comme un puzzle. «Toutes les pièces ont mis du temps à s'assembler mais il n'en est que plus beau. Il possède tout ce dont il a besoin, le paquet complet. Ses capacités mentales et physiques sont tout simplement un régal à analyser.»

«Ce n'est pas un hasard si Roger Federer a remporté par trois fois le titre de Sportif de l'année, poursuit le journaliste. C'est un grand athlète qui aurait été capable de s'illustrer dans d'autres disciplines.»

Une affirmation confirmée par son premier entraîneur, Seppli Kacovski. «Je suis personnellement convaincu que s'il avait choisi le football, il aurait fait partie de l'équipe de Suisse», affirme ce dernier.

En 2007, Federer prévoit de s'aligner dans 19 tournois alors que son dauphin, l'Espagnol Rafaël Nadal, est annoncé dans 15 tournois juste pour les six premiers mois de l'année.

Résistant au stress

La force mentale de Roger Federer – sa capacité à gérer la pression et même de se sublimer lorsqu'elle est à son comble – est également l'une des clefs de son succès.

«Tout le monde a un seuil de tolérance face à la pression. Mais ce qu'un joueur de bas niveau va considérer comme une situation stressante ne constituera pas un moment difficile pour lui», explique Roland Carlstedt interrogé par swissinfo.

Pour le psychologue et président du conseil américain de la psychologie du sport, «il pourrait ressentir une pression, et réagir négativement, s'il se trouvait par exemple en position de battre le record de victoires en Grand Chelem de Pete Sampras».

Après avoir remporté le tournoi de Dubaï pour la quatrième fois en 2007, Roger Federer déclarait: «Jusqu'ici j'ai toujours pensé que tout se jouait au niveau tactique et technique, mais chaque match se joue également au niveau mental et physique».

«C'est pourquoi j'essaie de me pousser à bien me déplacer, à ne pas m'énerver et à rester positif, poursuivait-il. C'est dans ce domaine que j'ai accompli le plus de progrès ces dernières années. Sous pression, je suis désormais capable de voir les choses de manière très claire.»

Ceci fait dire à Roland Carlstedt que les adversaires de l'actuel numéro un mondial ont encore bien du souci à se faire.

«Roger a tout pour régner. Lorsque vous posséder la base technique, physique et sportive qui est la sienne, vous avez gagné les trois-quarts de la bataille. Si vous y ajoutez l'immense confiance qui l'habite et le profil psychologique de l'athlète que je devine, vous êtes virtuellement imbattable.»

swissinfo, Thomas Stephens
(Traduction et adaptation de l'anglais: Mathias Froidevaux)

Faits

Roger Federer en chiffres
Date de naissance: 8 août 1981
Grandeur: 185 cm
Poids: 80 kilos
Roger Federer est droitier et joue son revers à une seule main
Le Bâlois est passé professionnel en 1998
Il vient de se séparer de son coach, l'Australien Tony Roche, après deux ans et demi de collaboration
Au 21 mai 2007 il comptait: 509 victoires et 129 défaites. 48 titres en simple et un «prize monney» global d'un peu plus de 30 millions de dollars.

Fin de l'infobox

Faits

Le classement mondial de Roger Federer à l'ATP (Association de Tennis Professionnelle) au début de chaque année:

1999 – 302
2000 – 64
2001 – 29
2002 – 13
2003 – 6
2004 – 2
2005 – 1
2006 – 1
2007 – 1

Fin de l'infobox

Sa vie familiale

Roger Federer est né le 8 août 1981 à Binningen, dans le canton de Bâle. Son père 'Robbie' est suisse alémanique et sa mère Lynette est sud-africaine. Il a grandi près de Münchenstein. Sa sœur Diana est son aînée de vingt mois et exerce le métier de nurse.

Robert Federer travaillait pour la firme bâloise Ciba-Geigy active dans l'industrie chimique lorsqu'il a rencontré sa future épouse à Johannesbourg en Afrique du Sud en 1970. Actuellement, tous deux gèrent la carrière de leur fils.

Depuis l'an 2000, Roger Federer vit avec sa compagne Miroslava «Mirka» Vavrinec, une ancienne joueuse professionnelle qui s'est retirée en 2002 suite à une blessure récurrente à un pied. Née en Slovaquie, cette dernière est arrivée en Suisse à l'âge de 2 ans. Leur histoire d'amour a débuté aux Jeux olympiques de Sydney et Mirka occupe aujourd'hui le rôle de «manager» auprès de son homme.

Sur son site internet, Roger Federer se décrit comme un grand amateur de jeux de cartes, de criquet et de tennis de table. Il dit également beaucoup aimer se reposer sur une plage. Mais il est aussi connu pour être avide de jeux vidéos et un grand fan de football.

Il vit actuellement entre Oberwil dans le canton de Bâle et Dubaï. Au début du mois de mai, Roger Federer a annoncé vouloir encore louer un appartement avec vue sur le lac de Zurich à Bäch dans le canton de Schwyz.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×