L’imam biennois était connu des services secrets

L’imam libyen soupçonné de tenir des propos haineux lors de ses prêches dans une mosquée de Bienne était dans le radar du Service de renseignement de la Confédération (SRC) depuis 12 ans. Mais ce dernier affirme ne pas disposer d’une base légale qui l’autorise à surveiller les mosquées ou les imams de façon régulière en Suisse. 

Ce contenu a été publié le 01 septembre 2017 - 08:17
swissinfo.ch/sj avec la RTS (Téléjournal du 31.08.2017)
Contenu externe


Aux yeux de Saïda Keller-Messahli, présidente du Forum pour un Islam progressiste, les instruments légaux pour agir existent pourtant bel et bien:

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article