Navigation

La Suisse est l’un des pays européens où l’on investit le plus

Le secteur de la construction, comme ici le chantier ferroviaire d'Alptransit au Tessin, capte une bonne partie des investissements en Suisse et en Europe. © KEYSTONE / GAETAN BALLY
Ce contenu a été publié le 05 juin 2018 - 13:46

Malgré le franc fort, qui a surtout pénalisé quelques secteurs industriels, la place économique suisse a réussi à relever la tête après la crise économique mondiale débutée en 2008. Elle fait aujourd’hui partie des rares pays européens où l’on investit plus qu’il y a dix ans.

Alors que la situation politique en Italie laisse craindre de nouvelles turbulences sur les marchés financiers, de nombreux pays européens n’ont pas encore réussi à se relever de la crise qui a pesé sur leur économie au cours de la décennie écoulée. On peut le constater au travers de différents indicateurs, notamment celui relatif aux investissements des secteurs public et privé, publié il y a quelques jours par Eurostat.

En 2017, les pays de l’Union européenne (UE) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE, dont fait aussi partie la Suisse) ont enregistré des investissements tant publics que privés pour un montant total d’environ 3200 milliards d’euros (3700 milliards de francs). C’est un montant considérable, mais qui reste encore inférieur au niveau atteint en 2007, avant le début de la grande crise économico-financière.

En tenant seulement compte des membres de l’UE, il apparaît par exemple que l’an dernier, les investissements correspondaient à 20,1% du produit intérieur brut (PIB), soit 2,3% de moins que par rapport à 2007. La zone euro a même connu un recul de 2,7% durant cette période. Parmi les membres de l’UE et de l’AELE, seuls six pays ont réussi en 2017 à dépasser la part d’investissements atteinte dix ans plus tôt.

Contenu externe


Il convient de noter qu'environ 50% des investissements publics et privés dans ces pays européens sont consacrés au secteur de la construction, ce qui va des bâtiments aux infrastructures. Un peu plus de 30% sont utilisés pour la production industrielle – en particulier les machines, les équipements et l'armement – et près de 20% pour promouvoir la propriété intellectuelle.

En ce qui concerne la Suisse, le volume des investissements était déjà régulièrement supérieur à 24% du PIB au cours de la période 1997-2007. En 2009, en raison de la crise économique, il est tombé à son plus bas niveau en 20 ans (22,7%). Depuis, il a enregistré une progression continue, jusqu’à atteindre 24,5% l'an dernier. Avec ce pourcentage, la Suisse se classe troisième parmi les pays qui investissent le plus en Europe en 2017.

Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.