Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le réassureur Converium fait mieux que prévu

Les bureaux de Converium à Zurich.

(Keystone)

Le groupe suisse de réassurance a vu son bénéfice net tripler au premier semestre 2006 à 152,3 millions de francs par rapport à la même période de l'année précédente.

Converium dépasse ainsi les prévisions des analystes financiers. En 2004, la compagnie avait essuyé une perte de 760 millions de francs.

Les déboires du réassureur zougois semblent désormais largement derrière lui.

Au premier semestre 2006, la compagnie a vu son bénéfice net passer de 41,4 millions à 124,1 millions de dollars (152,3 millions de francs).

L'entreprise «continue à recouvrer force et stabilité», commente la directrice générale de Converium, Inga Beale, citée dans le communiqué publié mardi.

Le réassureur a d'ailleurs fait mieux que ce que les analystes financiers prévoyaient. Ils comptaient sur un bénéfice trimestriel de 50 millions de dollars en moyenne. Or, au deuxième trimestre 2006, la compagnie a enregistré un bénéfice de 62,5 millions de dollars (76,7 millions de francs).

Quant aux primes brutes encaissées, elles se sont élevées à 474,1 millions de dollars, contre 378,1 millions au second trimestre 2005.

Sur l'ensemble de l'exercice, Converium réitère ses attentes de primes brutes situées entre 1,8 et 1,9 milliard de dollars (1,99 en 2005).

La compagnie affirme par ailleurs toujours explorer la vente de sa division de réassurance nord-américaine (CRNA) «avec une haute priorité».

Crise en 2004

En 2004, Converium avait essuyé une perte nette de 760,8 millions de francs suite à de grosses lacunes aux Etats-Unis.

Le groupe avait dû provisionner dans l'urgence des sommes importantes pour des affaires remontant à plusieurs années, à l'époque où la firme faisait encore partie de Zurich Financial Services (ZFS).

En 2005, la compagnie avait dû se restructurer et supprimer une centaine d'emplois.

swissinfo et les agences

En bref

Anciennement Zurich Re, Converium a son siège à Zoug. La compagnie fait partie des dix plus gros réassureurs mondiaux.

En 2004, Converium avait enregistré une perte de 760 millions de francs, principalement en raison de risques excessifs pris sur des contrats de responsabilité civile aux Etats-Unis à l'époque où la compagnie appartenait encore au groupe Zurich Financial Services.

Après une importante restructuration en 2005, elle emploie aujourd'hui environ 600 personnes et est présente dans 18 pays.

Fin de l'infobox


Liens

×