Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Semaine de l’innovation La mode à l’ère du commerce électronique et du big data

Commessa di un negozio passa in rassegna abiti appesi (dettaglio)

Immagine d'archivio.

(Keystone)

La première Fashion Innovation Week s'est achevée mardi à Lugano. Une semaine de la mode axée sur le commerce électronique, l'intelligence artificielle, les données et la réalité augmentée. L'avenir du secteur dépend aussi de l'innovation. 

Si les capitales de la mode sont désormais bien établies, le centre européen de l'innovation dans le secteur de l'habillement n'a pas encore été désigné. C’est le rôle auquel aspire Lugano, qui a accueilli la semaine de la mode. 

L’événement n’a pas été promu par les maisons de mode mais par l’association du commerce électronique NetComm Suisse et une société de conseil numérique qui sélectionne et récompense les meilleures start-up. 

Exemple d’innovation 1 – Arylla (Canada) utilise des nanoparticules pour imprimer sur du tissu un code anti-fraude qui peut être détecté et surveillé au moyen d'une application pour smartphone. La marque invisible, ajoutée dans la teinture ou imprimée, n'interfère pas avec l'esthétique de la mode et empêche les fraudeurs de réaliser des copies.

Fin de l'infobox

Le choix de la Suisse italienne n'est pas le fruit du hasard: des dizaines de marques de mode y sont présentes, avec leurs centres de logistique et de développement et en partie la production ou la gestion.

Au cours de ces six jours de réunions, séminaires et visites d'usines, les entreprises les plus innovantes ont rencontré des investisseurs et clients potentiels, les étudiants ont découvert de nouvelles opportunités professionnelles; d'autres ont trouvé des conseils en matière de fiscalité, d'exportation et de numérisation. 

Big data et mode

La collecte et l'analyse des données a changé l'industrie du vêtement. Tout d'abord, elle a permis, comme dans d'autres secteurs, un marketing plus efficace et des plateformes de vente de plus en plus fonctionnelles. 

Exemple d’innovation 2 – EyeFit (Suisse) aide les acheteurs en ligne à commander la bonne taille. Le service croise les données fournies par les fabricants et les détaillants avec les mesures et les préférences des utilisateurs, ainsi que les commentaires des autres consommateurs. Il couvre actuellement 200 marques de mode et 50 boutiques en ligne.

Fin de l'infobox

Dans la mode, cependant, l'observation des habitudes et des réactions des consommateurs a une influence plus importante qu’ailleurs: elle oriente la conception de nouveaux vêtements. Une petite révolution, dans un monde où ce sont les stylistes qui établissaient les tendances. 

Aujourd'hui, on parle de «data-driven design», en particulier dans le secteur de la mode rapide, c'est-à-dire les marques qui renouvellent rapidement leur assortiment, avec des modèles qui suivent les canons en vogue et ne coûtent pas cher. 

Pour l'instant, c'est un être humain qui conçoit les vêtements sur la base de ce qui est suggéré par le big data. Mais qui peut exclure la possibilité que demain la machine crée elle-même des collections entières? 

Nous avons parlé de data-driven design avec Lodovico Brioschi (vidéo ci-dessus), qui est né et a grandi à Lugano. Après avoir obtenu un bachelor à Saint-Gall et un master à la London School of Economics, il a travaillé quelques années dans le secteur bancaire et financier avant de s'installer à São Paulo, où il a cofondé Amaro. 

La populaire marque de vêtements en ligne du Brésil, Amaro emploie 300 personnes entre les bureaux, l'usine et les «guide stores». Ces derniers, plutôt que des magasins au sens strict, sont un espace d'exposition: le client essaie le vêtement, mais l'achat est conclu sur la plateforme en ligne et la livraison se fait à domicile. 

Fashion Innovation Award

Pour faire du sud de la Suisse un centre d'innovation, une attention particulière est accordée aux entreprises émergentes et à leurs produits. 

Exemple d’innovation 3 – Competitoor (Italie) est un outil qui surveille les prix de la concurrence pour vous permettre de les adapter en temps opportun. DesignerAI (Allemagne) utilise l'intelligence artificielle pour aider les designers à créer, collecter et analyser des émotions et des informations à partir de photos et de messages sociaux.

Fin de l'infobox

Les meilleures start-up, sélectionnées parmi des dizaines de candidatures, ont été soumises lors de la Fashion Innovation Week à un jury composé d'investisseurs, de représentants de marques de mode et d'experts en nouvelles technologies. 

Des Fashion Innovation Award ont été décernés à Arylla (voir encadré), EyeFitU (voir encadré) et Newstore, qui fournit aux détaillants spécialisés une plateforme de services pour atteindre et servir facilement leur clientèle en ligne. 

L’entreprise zurichoise Real Look– qui développe des technologies pour la production de vêtements sur mesure, comme la prise de mesures sur un téléphone intelligent – a été récompensé à la fois par un FIW et par la fondation pour l'innovation Agire.


(Traduction de l'italien: Katy Romy)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.