Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Genève, la Suisse au rythme du monde

Le fameux Jet d'eau, emblème d'une ville qui a l'esprit suisse, mais à sa façon.

(Keystone)

La «Ville du bout du Lac», la «Cité de Calvin»... Genève, cet appendice helvétique en territoire français, est une terre de contraste et indéniablement la plus internationale des villes suisses.

«Je devais y faire une partie de mon école de recrue. Et mes parents avaient peur que j'aille à Genève, dans cette 'ville du péché'. Avec sa vie nocturne, elle faisait peur, elle avait mauvaise réputation en Suisse allemande dans les années 50-60. Mais bon, il ne s'est rien passé de grave!» se souvient l'humoriste Emil Steinberger.

Genève, ville du démon après avoir été celle du très austère Calvin? Evidemment, l'anecdote date un peu. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui encore, Genève est, en Suisse, une ville «différente».

Le monde dans une ville

«Genève, encore plus que Zurich, est une ville multiethnique. Et une ville politiquement engagée, si je pense aux 'Conventions de Genève'», constate le chanteur du groupe rock Gotthard, Steve Lee.

22 organisations internationales, dont le siège européen de l'ONU, quelque 180 ONG et 150 missions... Avec un tel palmarès d'hôtes internationaux, Genève a évidemment un caractère particulier. 45% de sa population est étrangère, et 180 nationalités environ y sont représentées!

«Je rencontre souvent des diplomates qui ont quitté Berne pour venir s'installer à Genève. Parce que là, près des organisations internationales, ça bouge, il y a des échanges forts qui peuvent se faire», constate Jacques Hainard, directeur du Musée d'ethnographie de la ville depuis deux ans.

Emil tente également la comparaison avec la capitale fédérale: «Je trouve que c'est une ville intéressante, avec tous ces fonctionnaires des institutions internationales qui façonnent aussi l'image de la ville. C'est un autre genre de fonctionnaires que ceux de Berne, ils ont plus d'argent, et cela se voit. A Genève, par exemple, on croise bien plus de femmes très élégantes!»

Effectivement, dans certaines quartiers de Genève, l'argent coule à flot. Ce qui frappe le Romanche Chasper Pult, lequel se rappelle que l'ouverture genevoise fait pourtant référence à d'autres valeurs. «Une ville d'ouverture, cosmopolite, depuis des siècles. Qu'on pense par exemple à la façon dont elle a accepté les réfugiés huguenots. Ce qui, pour moi, est aujourd'hui presque en contradiction, c'est l'établissement à Genève des riches, des archi-riches, qui semblent avoir colonisé une partie du lac et de la ville même. Mais je suis fier que la Suisse ait une telle ville cosmopolite.»

En Suisse?

La «différence» genevoise fait que pour un certain nombre d'Helvètes ayant une vision un peu schématique de l'esprit suisse, Genève n'est presque pas une ville suisse. Dans certaines sphères, «identité nationale» rime mal avec «altérité».

Ce sentiment est sans doute moins présent au sud qu'au nord. «Pour moi, ça n'est pas le cas, dit en effet Chasper Pult. J'ai donné des cours de romanche à Genève. Le fait que cette langue y soit enseignée prouve que Genève est sensible aux valeurs culturelles de la Suisse.»

Pour Steve Lee, si le «Röstigraben» (surnom donné à la frontière linguistico-culturelle qui sépare alémaniques et francophones) est une réalité, et notamment dans le milieu musical qui est le sien, le Tessin se sent des affinités particulières avec la Romandie en général et Genève en particulier. Et cela même si, aujourd'hui, c'est vers la Suisse alémanique que beaucoup de Tessinois émigrent.

Sur le décalage genevo-helvétique, Jacques Hainard a son explication: «Je pense qu'il y a là une certaine réalité. Genève, c'est une ville qui est extrêmement fière de ce qu'elle est. Et qui aimerait bien avoir des perspectives internationales sans toujours devoir en référer à la politique helvétique. Cette Genève-là fonctionne dans certaines têtes comme une entité, comme un espace qui se distingue. Une caractéristique qui fait aussi la qualité de Genève, une culture qui se veut à la fois locale et internationale.»

Multiples contrastes

Quoi qu'il en soit, Genève est bien en Suisse, plusieurs de ses caractéristiques en témoignent. La ville est située entre lac (Léman) et montagnes (Salève et Jura). Elle est le lieu de naissance de l'horlogerie suisse. Les banques y pullulent. Les coucous s'y vendent aussi!

Mais en réalité, Genève, c'est surtout l'étonnante juxtaposition de cités contrastées. L'élégance de la vieille ville. Les bâtiments imposants de la zone internationale et sa «Place des Nations». Le futurisme du CERN, en périphérie. Le côté carte postale des quais et du Jet d'eau. Le chaos sympathique et bigarré du quartier des Pâquis, vers la gare Cornavin.

«La présence de beaucoup d'Africains et d'Asiatiques à Genève donne l'impression qu'on n'est pas vraiment en Suisse. Cornavin et Cointrin, ce sont deux endroits qui pourraient être n'importe où dans le monde globalisé», relève Chasper Pult.

Et si finalement Genève, dans sa diversité, n'était tout simplement qu'une image du monde d'aujourd'hui, Suisse incluse, dans ses contrastes et ses différences?

swissinfo, Bernard Léchot
(avec la collaboration de Luigi Jorio et Marc-André Miserez)

Genève

Genève, francophone, se trouve à l'extrémité ouest du Lac Léman et constitue presque une enclave en France: le canton de Genève (282 km2) partage 103 km de frontière avec la France et 4,5 km avec la Suisse.

Actuellement, la ville compte plus de 185'000 habitants. Le canton quant à lui approche les 445'000 habitants. L'agglomération genevoise (Genève et 9 autres villes) recouvre la plus grande partie du canton.

Le symbole de cette ville est son fameux Jet d'eau: un demi mètre cube d'eau par seconde est projeté à 140 mètres de hauteur. A la sortie de la tuyère, la vitesse de l'eau atteint 200 km/h.

Fin de l'infobox

L'Euro 2008 à Genève

Le Stade de Genève, siège du FC Servette, a été inauguré en 2003. Situé sur le site de La Praille, il peut accueillir 30'000 spectateurs.

Il reçoit 3 matchs du 1er tour de la phase finale de l'Euro 2008:
- Portugal-Turquie (samedi 7 juin 2008, à 20h45)
- Tchéquie-Portugal (mercredi 11 juin 2008, à 18h00)
- Turquie-Tchéquie (dimanche 15 juin 2008, à 20h45)

Une «Fan Zone officielle» (capacité de 80'000 personnes) sera installée sur la Plaine de Plainpalais, au centre ville, alors qu'un «Fan Village» (capacité 20'000 personnes) et un camping seront implantés sur le site du Centre sportif du Bout-du-Monde, à Genève-Carouge.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×