Le Tessin veut sa propre clause de sauvegarde

Le canton du Tessin veut mettre en œuvre sa propre solution pour appliquer l’initiative contre l’immigration de masse. Une solution qui tienne compte de l’afflux de frontaliers que connaît le canton limitrophe de l’Italie. Il s’agirait d’une clause de sauvegarde spécifique, à activer sur la base d'un calcul des taux d'immigration, de frontaliers, de chômage et des niveaux des salaires. Mais pour appliquer ce modèle, les Tessinois auront besoin d’un large soutien au parlement fédéral.

Ce contenu a été publié le 08 mars 2016 - 09:15
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 7 mars 2016)
Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article