Navigation

Journées du patrimoine: la Suisse au fil de l'eau

Alpiq

La 16e édition des Journées européennes du patrimoine est consacrée ce week-end à l'eau. Cela à travers les paysages constitués autour de l'élément liquide, patrimoine bâti et culturel. L'eau, principale richesse naturelle de Suisse.

Ce contenu a été publié le 10 septembre 2009 - 14:21

«La Suisse, c'est bien connu, c'est un peu le puits, le réservoir, de l'Europe occidentale puisque les deux plus grands fleuves partent de là. Or le patrimoine bâti est très important le long de ces fleuves», explique René A. Koelliker, responsable des Journées du patrimoine en Suisse.

Ces journées permettront aux quelque 60'000 visiteurs attendus dans le pays de saisir l'importance qu'ont eu les voies navigables, les ponts et autres aqueducs, jusqu'au moment où les centres d'activités ont commencé à se rapprocher des rails et des routes.

Objets modestes

Il y a aussi les ouvrages d'irrigation, comme les bisses construits dans les vallées alpines du Valais dès le 11e siècle. Et les stations de pompage, les ouvrages hydrauliques qui, pendant des siècles, ont fait tourner les moulins à papier, à blé, à huile, les pressoirs ou les forges jusqu'à la révolution industrielle du 19e siècle.

Le public pourra aussi (re)découvrir des martinets, des lavoirs, des égrugeoirs, des «blancheries» ou des fouleries. Autant d'objets modestes, puisque liés au monde du travail.

Mais ils montrent à quel point l'eau a permis la poursuite du développement économique, avec la construction des grands barrages et de l'énergie hydroélectrique (houille blanche).

«Tout ça semble très technique, reconnaît René A. Koelliker. Mais il y a aussi tout un patrimoine culturel, avec la présentation de sites archéologiques remontant entre 4300 et 700 avant notre ère». Rappelons que, sur quelque 750 sites européens considérés comme lacustres, 450 se trouvent en Suisse.

Culture et loisirs

Et puis la Suisse compte aussi un patrimoine lié aux loisirs. Le public aura ainsi la possibilité de visiter des résidences d'été au bord de l'eau, des ouvrages d'accostage datant des débuts du tourisme ou des bains publics.

Comme chaque année, des manifestations annexes se consacrent au théâtre, à la musique, au film, aux animations pour enfants. On peut par exemple découvrir l'histoire du maillot de bain, des verres et autres récipients utilisés pour consommer, conserver et transporter de l'eau. Sans oublier la peinture ou la littérature nourries aux 1480 et quelques lacs que, dit-on, compte ce pays.

Le plus grand lac d'Europe

Parmi les innombrables manifestations du week-end, le Musée du Léman à Nyon ouvre tout grand ses portes pour présenter le plus grand lac d'Europe occidentale dans toutes ses dimensions naturelles et culturelles: aquarium, batellerie et navigation, limnologie (la science des lacs), aménagements des rives, grands hôtels, thermes et plages, beaux-arts.

Sociologue et muséologue de formation, Carinne Bertola, conservatrice au Musée du Léman, est intarissable sur son sujet de prédilection. Elle rappelle que nombre de communes suisses présentent des symboles lacustres, aquatiques ou navals sur leurs écussons et drapeaux.

«C'est toute une culture de moulins, de lavoirs, d'aménagements portuaires ou de digues, de chantiers navals, de cabanes de pêche, de toutes sortes d'objets peu spectaculaires, mais qui rappellent des usages locaux et qui sont difficile à faire reconnaître et à conserver, en raison même de leur modestie», explique Carinne Bertola, en relevant que le Léman suscite depuis toujours une énorme créativité chez ses riverains.

«Il y a aussi plein de sociétés de sauvetage autour du lac, et le développement extraordinaire des sports nautiques et aquatiques qui a modelé les rives depuis 1870», s'enthousiasme la conservatrice, qui est aussi navigatrice et marraine de nombreux bateaux.

Complexe du marin d'eau douce

Et de regretter qu'on ait un peu oublié tous ces patrimoines aquatiques, maritimes et techniques. «Ils sont présents dans les pays marins, mais la Suisse a toujours eu un complexe de marin d'eau douce, alors qu'elle a généré de grands navigateurs.»

En raison d'un régime venteux très varié, la navigation sur le Léman est très technique, ce qui a permis la célébrité d'Ernesto Bertarelli avec Alinghi, mais aussi de Pierre Fehlmann pour la génération précédente et de Louis Noverraz pour celle d'avant.

Mais il y a aussi la richesse de la faune et de la flore qui a généré de grands savants comme François-Alphonse Forel (1841-1912) fondateur de la limnologie au 19e siècle.

Sans oublier la dynastie des Piccard (Jacques et Auguste, père et grand-père de Bertrand) ni le fait que «c'est à la Suisse qu'on doit le premier sous-marin touristique du monde et les premières sous-marinières, c'est extraordinaire!»

Enfin, Carinne Bertola rappelle que «quelque 600'000 personnes dépendent aujourd'hui du Léman pour l'eau de boisson et l'assainissement des eaux».

Isabelle Eichenberger, swissinfo.ch

Journées européennes du patrimoine

Les JEP sont une manifestation culturelle organisée à l'initiative du Conseil de l'Europe , avec le soutien de l'Union européenne. Elles ont lieu dans 48 pays.

Dans certains pays, comme la France, elles se tiennent les 19-20 septembre. En Suisse, c'est le week-end des 12-13 septembre.

Depuis leur création en 1994 en Suisse, elles attirent chaque année plus de 60'000 visiteurs.

Le Centre national d'information pour la conservation des biens culturels (NIKE, qui regroupe 32 associations) est responsable de la coordination nationale de quelque 200 événements sur une centaine de sites.

End of insertion

Au fil de l'eau

Les 16es Journées européennes du patrimoine invitent cette année à observer le paysage aménagé du point de vue de l'élément aquatique, en prenant conscience des changements qui n'ont cessé de s'y produire, surtout depuis la fin du 19e siècle.

Chaque canton ouvre des sites historiques et contemporains, comme le barrage de la Grande Dixence en Valais, le port du Rhin à Bâle, les thermes de Scuol dans les Grisons, la poudrerie d'Aubonne (Vaud), le Laténium à Neuchâtel, le jet d'eau à Genève, l'Hospice du Grimsel (Berne), etc, etc.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.