Jubilé suisse à Rome sous le signe de l'unité

Le pape Jean-Paul II avec l'évêque de Coire, Amédée Grab (à droite). Keystone

Le pape Jean-Paul II a rencontré lundi les 4000 Suisses qui achevaient leur pèlerinage à Rome. Une audience qui faisait suite à la messe célébrée, dans la basilique Saint-Pierre, à l'occasion de la fête de Saint Nicolas de Flüe.

Ce contenu a été publié le 25 septembre 2000 - 20:56

La cérémonie était présidée par Monseigneur Amédée Grab. L'occasion pour le président de la Conférence des évêques suisses de rappeler l'importance du message de Saint Nicolas appelant les Suisses à «l'unité autour de la foi».

Le Souverain pontife, lui, a ensuite encouragé les pèlerins à porter leurs efforts sur «la formation morale et spirituelle des jeunes pour les préparer à être des chrétiens solides.»

1600 pèlerins alémaniques, 1200 romands et autant de tessinois étaient arrivés à Rome vendredi. Avec quelques difficultés en raison de la grève de la compagnie aérienne Alitalia.

Le porte-parole de la Conférence des évêques suisses a démenti le chiffre de 10 000 pèlerins initialement prévus. Selon Nicolas Betticher, les agences de voyage avaient réservé pour 10 000 personnes, mais les organisateurs ne s'attendaient pas vraiment à un tel chiffre. Et de commenter: «4000 personnes, c'est de toute façon magnifique».

Samedi, les membres du diocèse de Lausanne-Genève-Fribourg et le contingent jurassien avaient assisté à la messe dans la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs. La délégation romande du Valais avait visité, dans le même temps, la chapelle sixtine.

Une veillée en la basilique Saint-Pierre présidée par Monseigneur Brunner, évêque de Sion, devait clore, lundi soir, ce pèlerinage, que les Valaisans ont terminé par une journée à Assises.

Stéphanie Savariaud, Rome

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article