Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'arc lémanique exhibe son savoir technologique

La biotechnologie sera le centre d'intérêt des deux réunions de Genève et Lausanne.

(Keystone)

Genève et Lausanne accueillent respectivement BioData 2003 et une conférence internationale sur le cancer.

Ces deux événements confirment la réputation d'un savoir-faire développé dans les biotechnologies. Avec l'espoir d'attirer de futurs investisseurs.

L'accent mis ces dernières années sur le développement des biotechnologies par l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ainsi que les Universités de Lausanne et de Genève porte ses fruits.

Cette semaine, deux manifestations d'importance se déroulent aux abords du Lac Léman. A Genève, tout d'abord, où BioData 2003 se tient les 21 et 22 janvier.

L'ambition de cette seconde édition de BioData vise à identifier les enjeux majeurs auxquels industriels et scientifiques actifs dans le domaine de la biotechnologie sont confrontés.

Pas moins d'une centaine de décideurs et de dirigeants de sociétés de biotechnologie sont attendus. Et les discussions porteront bien évidemment sur l'état de la recherche, le développement et surtout le financement des médicaments de demain.

Il s'agira surtout d'examiner l'impact de la dégringolade des marchés financiers sur les perspectives de financement du secteur et les solutions qui s'offrent à ses membres dans un tel climat.

De nouvelles pistes contre le cancer

Parallèlement, l'Institut suisse de recherche expérimentale sur le cancer (ISREC) à Epalinges, dans les hauts de Lausanne, organise du 22 au 25 janvier une conférence intitulée «Biologie cellulaire et moléculaire du cancer».

Cette manifestation, qui devrait attirer près de 300 scientifiques du monde entier, permettra de faire le point sur les mécanismes cellulaires qui peuvent être à l'origine des cancers.

Cela dit, les organisateurs comptent également sur cet événement pour faire la promotion de la recherche suisse.

Mettre en valeur les compétences

C'est l'occasion rêvée pour de jeunes chercheurs helvétiques de rencontrer des spécialistes d'envergure mondiale et de confronter leur point de vue sur des travaux qui intéressent nombre de chercheurs en Europe et aux Etats-Unis.

Au-delà, ces deux événements permettront de mettre en valeur les compétences développées par l'ensemble de l'Arc lémanique dans les biotechnologies et d'asseoir la réputation de BioAlps.

Objectif de cette opération: promouvoir les compétences scientifiques et industrielles développées dans les biotechnologies, principalement entre Lausanne et Genève.

«Outre la promotion de la région lémanique dans les grandes conférences internationales à l'étranger, précise Robert Kuster, délégué au développement économique du canton de Genève, nos activités consistent surtout à sponsoriser des manifestations ou à rendre public le travail des unités de transfert technologique des Universités ou de l'EPFL.»

Une concurrence accrue

BioAlps a, par exemple, entrepris de recenser la liste des travaux opérés par près de 340 laboratoires de la région. «Il y a deux ans, il était encore impossible de se procurer un tel répertoire», souligne l'intéressé.

Des efforts qui sont indispensables au regard de la forte concurrence qui existe entre régions dans le développement de pôles axés sur les biotechnologies.

En Suisse seulement, BioAlps doit rivaliser avec BioValley, qui s'est développée autour de l'axe Bâle-Strasbourg sous l'impulsion des géants pharmaceutiques que sont Roche ou Novartis, pour attirer de nouveaux savoirs-faire ou de nouvelles compétences.

Autour de l'axe rhénan, plusieurs dizaines de jeunes sociétés s'occupent en effet du développement de nouveaux médicaments, pour leur propre compte ou celui d'un grand groupe.

Asseoir la réputation du pays

Mais Rober Kuster réfute le terme de compétition. «BioValley comme BioAlps s'occupent de promouvoir la Suisse comme un centre européen de biotechnologies. Nous collaborons donc dans le but d'atteindre cet objectif.»

Et BioData comme la conférence de l'Isrec participent de cette même démarche. Autrement dit, ces deux événements visent à démontrer au reste du monde l'excellence de la recherche scientifique helvétique et la qualité des conditions cadres offertes aux entreprises qui souhaiteraient s'y implanter pour mieux en profiter.

swissinfo, Jean-Didier Revoin, à Lausanne et Genève.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.