La «Weltwoche» et «Bilanz» passent chez Ringier

swissinfo.ch

Ringier, premier groupe de presse suisse, s'apprête à racheter l'ensemble des publications de Jean Frey SA. Un accord de principe a été trouvé.

Ce contenu a été publié le 27 décembre 2001 - 21:43

Avant d'être officialisée, l'opération devra notamment recevoir l'aval de la Commission fédérale de la concurrence, ce qui pourrait prendre quatre à cinq mois. Les deux parties ont trouvé un accord de principe. Le prix de la transaction reste confidentiel.

Basée à Zurich, Jean Frey SA emploie 290 personnes et édite les périodiques «Weltwoche» (tirage de 92 337 exemplaires), «Bilanz» (57 110), «Beobachter» (334 369), le magazine de télévision «TR 7» (173 038) ainsi que de nombreuses publications spécialisées d'associations.

Ces titres constitueront un «complément bienvenu» à la palette de journaux de Ringier, a déclaré Martin Werfeli, vice-président de la direction de l'éditeur zurichois. Le chiffre d'affaires du groupe s'étoffera du même coup de quelque 90 millions de francs.

Repli sur Bâle

La vente de Jean Frey SA - dont Basler Mediengruppe (BM) détenait 100 % des parts - signifie la fin de l'«aventure zurichoise» du groupe bâlois et son repli sur la région rhénane, où il édite notamment la «Basler Zeitung».

Le groupe bâlois explique ce retrait par les «moyens limités» dont il dispose en tant qu'entreprise familiale dans un environnement économique toujours plus rude.

BM avait racheté l'intégralité de Jean Frey SA en 1995 des mains de Curti Medien, avec lequel la «Basler Zeitung» travaillait déjà en partenariat depuis 1993. En huit ans, le groupe aura englouti une centaine de millions de francs dans son «aventure zurichoise».

Nouvelle formule reportée

L'arrivée de Ringier entraînera le report «de quelques mois» de la nouvelle formule de la «Weltwoche», initialement prévue pour fin janvier. L'hebdomadaire doit passer du format journal au format magazine sur papier glacé. Ringier juge prématuré de se prononcer sur d'éventuelles conséquences concernant les autres titres.

Publication la plus prestigieuse de Jean Frey SA, la «Weltwoche» (92 000 exemplaires) subit depuis plusieurs années une baisse de son tirage due notamment à la concurrence acharnée sur le marché des périodiques en Suisse alémanique. Le titre a enregistré des pertes de six à huit millions de francs ces dernières années, selon le porte-parole de BM Walter Schäfer.

Une autre publication de Jean Frey SA, le «Sport» de Zurich, avait affronté de fortes turbulences à la fin des années 90. Elles avaient entraîné la mort du journal en octobre 1999 et le licenciement d'une quarantaine de personnes.

Rentabilité insuffisante

BM a vu son chiffre d'affaires fondre de 24 millions, à 512 millions de francs lors de son dernier exercice 2000/01. Son bénéfice s'est rétréci à 1,1 million, contre 5,1 millions pour l'exercice précédent.

Ringier, de son côté, a affiché en 2000 un chiffre d'affaires de 1,018 milliard de francs, dont 625 millions en Suisse, pour un bénéfice de 50,4 millions. Cette année, le bénéfice ne devrait pas dépasser 30 à 35 millions.

Ringier emploie plus de 4900 personnes et édite notamment le «Blick», premier quotidien du pays, le «SonntagsBlick», «Cash», «Schweizer Illustrierte», et, en Suisse romande, «L'Hebdo», «dimanche.ch» et «L'Illustré».

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article