Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse envoie des experts au Pérou

Un survivant et son bébé dans les ruines de Pisco, la ville le plus durement touchée.

(Keystone)

Après le tremblement de terre de magnitude 8 qui a frappé la côte sud du Pérou, quatre experts suisses se sont envolés vendredi matin pour aller épauler leurs collègues déjà sur place.

Il s'agit du plus violent séisme ayant frappé le pays depuis 37 ans. Le bilan est déjà d'au moins 500 morts et 1500 blessés, et il est de toute évidence appelé à s'alourdir.

Dès jeudi, la Suisse a décidé d'envoyer des experts supplémentaires au Pérou, frappé mercredi soir par le plus violent séisme que le pays ait connu depuis la catastrophe de 1970, qui avait fait 70'000 morts.

«Sitôt le tremblement de terre connu», une équipe du bureau de coordination de la Direction du développement et de la coopération (DDC) à Lima s'est rendue sur les lieux de la catastrophe, indique la DDC dans un communiqué.

De plus, une équipe d'intervention rapide de quatre personnes est partie tôt vendredi matin pour Lima, où elle sera rejointe par deux autres experts suisses, qui se trouvent déjà en Amérique latine, précise le communiqué.

Evaluer les besoins

Cette équipe se rendra aussitôt dans la région de Pisco et d'Ica, les deux villes côtières les plus durement touchées, pour procéder à une évaluation des besoins les plus urgents et aux premières distributions de matériel.

Sa mission consiste également à renforcer le bureau de coopération de la DDC au Pérou, à soutenir les autorités locales dans leurs opérations de secours et à coordonner l'aide avec les partenaires locaux et internationaux.

En revanche, il n'est pas prévu d'envoyer des équipes de sauveteurs sur place, le gouvernement péruvien n'en ayant pas formulé la demande, a précisé Jean-Philippe Jutzi, porte-parole de la DDC, sur les ondes de la Radio Suisse Romande.

Aide d'urgence suisse

De son côté, la Croix-Rouge suisse (CRS) a débloqué 50'000 francs pour une première aide d'urgence. Cette somme doit permettre de distribuer des couvertures et des bâches, et d'assurer une aide d'urgence médicale. Un collaborateur de la CRS est arrivé sur les lieux et dirige l'action en collaboration avec la Croix-Rouge locale, a indiqué la CRS vendredi.

Action identique de la part de Caritas, qui veut consacrer 50'000 francs à l'envoi de vêtements chauds, d'aliments et au soutien de réseaux de volontaires déjà actifs sur le terrain.

Mobilisation internationale

La Suisse n'est évidemment pas seule et l'aide internationale se mobilise, même si les autorités péruviennes n'ont pas demandé officiellement une aide internationale pour assister les victimes du séisme, a indiqué vendredi l'ONU.

Au total, les Nations unies ont réuni près d'un million de dollars d'aide provenant des budgets de plusieurs de leurs agences. L'Union européenne a quant à elle annoncé une contribution d'au moins 1,3 millions de dollars aux agences humanitaires internationales présentes au Pérou.

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) a envoyé immédiatement deux délégués spécialisés en gestion des catastrophes ainsi que deux avions contenant des articles de secours.

De nombreux pays ont en outre proposé spontanément d'apporter une aide humanitaire au gouvernement péruvien, dont les Etats-Unis, l'Espagne, la France, l'Italie et les voisins sud-américains du Pérou.

swissinfo et les agences

Faits

La secousse s'est produite mercredi à 18h41 heure locale (01h41 jeudi en Suisse) et a duré environ deux minutes.
Son épicentre se situait en mer à 169 kilomètres au sud-ouest de Lima, à une profondeur de 47 km.
Le séisme a été rapidement suivi de neuf répliques, dont certaines de magnitude 6 et 6,3. Une alerte au tsunami avait été déclenchée, avant d'être levée dans la nuit de mercredi à jeudi.
Le Pérou s'étend près de la plaque de Nazca, qui heurte et pousse sous l'Océan Pacifique la plaque continentale, causant régulièrement des tremblements de terre.

Fin de l'infobox

Suisse - Pérou

Le Pérou est le plus ancien pays prioritaire de la coopération suisse au développement en Amérique latine. La Suisse y travaille depuis plus de 40 ans.

Outre d'importants programmes de coopération au développement, la DDC y mène des projets dans le domaine de la gestion et de la prévention des catastrophes naturelles.

En 2006, le budget de l'aide publique suisse au Pérou a atteint 15,9 millions de francs.

Environ 2500 Suisses ou doubles-nationaux ayant un passeport suisse vivent au Pérou. Selon l'ambassade à Lima, aucune de ces personnes n'est signalée au nombre des victimes.

Fin de l'infobox


Liens

×