Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les plus riches encore plus riches

Ingvar Kamprad mène le bal des plus riches établis en Suisse.

(Keystone)

La Suisse est connue pour être le pays des super riches. Un milliardaire sur huit dans le monde est établi à l'intérieur de ses frontières.

Pas moins de 120 personnes ou familles possèdent au moins un milliard de francs de fortune. Et la tendance s'accroit.

La fortune cumulée des 300 plus riches de Suisse dépasse d'un quart le produit intérieur brut helvétique cette année. Le total de leurs biens atteint 625 milliards de francs, selon des chiffres dévoilés jeudi par le bimensuel économique Bilan.

Il est donc loin le temps où les cent plus riches de Suisse rassemblaient à peine 66 milliards de francs, lors du premier classement établi en 1989. En 2007, les trois plus fortunés suffisent à dépasser cette somme à eux seuls.

Le top ten rassemble un quart de la fortune globale des 300 et les milliardaires représentent 43% des classés. Mais on peut figurer dans la liste à partir de 100 millions de francs déjà - de l'argent de poche pour l'homme le plus riche de Suisse.

Le patron suédois des magasins de meubles Ikea, Ingvar Kamprad, reste ainsi le leader avec environ 36 milliards de francs, montre ce classement élaboré en collaboration avec le bimensuel alémanique «Bilanz». C'est 10 milliards de plus que l'estimation 2006.

Les réponses lâchées cette année par Ingvar Kamprad à des journalistes suédois ont permis d'évaluer son portemonnaie avec davantage de précision. En tête pour la sixième année consécutive sur sol helvétique, il occupe le quatrième rang mondial.

Dans la pharma

Les familles Oeri et Hoffmann conservent la deuxième position en dépit de leur appauvrissement: la valeur de leurs biens a fondu de 2 milliards de francs à cause des revers boursiers essuyés par les actions de leur groupe bâlois Roche. Ils peuvent tout de même compter sur une somme convenable de quelque 19 milliards de francs.

La suite du classement offre quelques surprises. La dynastie Brenninkmeijer, active dans le textile, surgit au troisième rang avec 16 milliards de francs.

Cette famille a toutefois plus profité d'investissements lucratifs dans les énergies renouvelables que des ventes réalisées dans ses chaînes de magasins C&A. Au passage, une nonne tire son épingle du jeu: l'abbesse Mère Theresa (née Brenninkmeijer) empoche quelques deniers pour le cloître cistercien de Düsseldorf.

Dans la bière

Les Brenninkmeijer chassent donc tout juste du podium l'homme d'affaires russe Viktor Vekselberg. Ernesto Bertarelli (ex-propriétaire du groupe de biotech Serono et patron d'Alinghi), lui-même chassé du troisième rang par M. Vekselberg l'an dernier, glisse cette fois en sixième position. La famille Latsis, active dans la banque à Genève, est en effet venue s'interposer à la cinquième place.

La femme la plus riche de Suisse se nomme Charlene de Carvalho-Heineken, et s'assure une fortune de 7 milliards de francs grâce à ses 115 brasseries dans 65 pays.

Reste que la liste ne compte que 24 femmes. Et même en additionnant leurs biens, leur fortune globale de 34,2 milliards ne fait que frôler celle du leader Kamprad à lui tout seul.

Dans la musique

Il faut noter, parmi les entrées féminines, l'arrivée de Nana Mouskouri. La chanteuse grecque polyglotte aux célèbres lunettes à monture noire réside à Genève avec une fortune estimée entre 100 et 200 millions de francs.

L'interprète de nombreux succès mondiaux se place derrière Madonna et aux côtés de Maria Carey dans le trio des chanteuses les plus prospères du monde sur le plan commercial.

La région de Lac Léman (entre Genève et Montreux) reste d'ailleurs un refuge pour gens fortunés, note «Bilan». Les cantons de Genève et Vaud sont les mieux pourvus de Suisse, alors le canton du Jura ne figure pas dans la liste.

swissinfo et les agences

Le classement

1. Ingvar Kamprad; fondateur d'Ikea; entre 35 et 36 mia de francs
2. Familles Hoffman et Oeri; participations dans Roche; entre 18 et 19 mia
3. Familie Brenninkmeijer; textile (C&A); entre 15 et 16 mia
4. Viktor Vekselberg; participations; entre 14 et 15 mia
5. Famile Latsis; banque, participations; entre 13 et 14 mia
6. Famile Bertarelli; participation; entre 12 et 13 mia
7. Klaus-Michael Kühne; groupe de logistique Kühne+Nagel; entre 8 et 9 mia
8. Dmitry Rybolovlev; engrais; entre 8 et 9 mia
9. Hansjörg Wyss; techniques médicales; entre 8 et 9 mia
10. Prince Hans-Adam II de Liechtenstein; banque, participations, immobilier, art; entre 7 et 8 mia

Fin de l'infobox

Top managers

La liste comprend 17 top managers possédant ensemble 4,9 milliards de francs. Comme l'an dermier, Tom O'Malley, du raffineur pétrolier Petroplus, est les plus riches. Sa fortune atteint entre 1 et 1,5 milliard de francs.

Parmi les autres patrons les plus riches figurent Josef Ackermann, qui dirige la Deutsche Bank, l'ex-patronne de Nobel-Biocare Heliane Canepa ou encore le boss de Credit Suisse Oswald Grübel (tous entre 100 et 200 millions de francs).

Aux côtés de Marcel Ospel (UBS) et de Daniel Vasella (Novartis), les patrons de la banque privée Julius Bär Johannes de Gier (tous entre 100 et 200 millions) et le patron de Fiat Sergio Marchionne (entre 200 et 300 millions) font leur apparition dans le classement.

Fin de l'infobox

Sport et culture

Le sport et la culture sont aussi un moyen de s'enrichir en Suisse. Le patron de la formule 1 Bernie Ecclestone possède entre 5 et 6 milliards de francs. L'ex-pilote Michael Schumacher a pour sa part en poche entre 900 millions et un milliard.

Dans le domaine de la musique, la chanteuse pop Shania Twain est à la tête d'une fortune située entre 400 et 500 millions. Celle du chanteur anglais Phil Collins se monte à 300-400 millions. Tina Turner possède, elle, entre 200 et 300 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×