Navigation

Le fédéralisme, comment ça marche?

En Suisse, le pouvoir de l’État est réparti sur trois niveaux: la Confédération, les 26 cantons et les 2222 communes. Ce fédéralisme garantit la diversité du pays. Le politologue Sean Müller étudie cet aspect central de la démocratie dans un pays petit, mais néanmoins hétérogène.

Ce contenu a été publié le 07 septembre 2018 - 08:34

Qu’est-ce qu’une Appenzelloise a en commun avec un Genevois? Qu’est-ce qui lie la Tessinoise au Thurgovien? A part le passeport rouge, pas grand-chose.

La Suisse est un pays de différences multiples et pourtant de grande unité. Plusieurs langues, plusieurs cultures: le fédéralisme représente la garantie que les cantons et les communes puissent conserver et vivre leurs particularités, leurs identités diverses sans que le pays risque de s’écrouler.

Dans le Laboratoire Démocratique, la série vidéo de #DearDemocracyLien externe, le politologue Sean Müller, de l’Université de Berne, explique comment fonctionnent les interactions entre les trois niveaux et où sont les problèmes. Il compare aussi la pratique suisse avec les fédéralismes britannique et américain.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article