Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hockey Club Ambrì Piotta Au sommet du Tessin, au fond du classement

Les villages d’Ambrì et Piotta se trouvent dans la vallée de la Haute Léventine, dans le nord du Tessin, culminant à 1000 mètres d’altitude au pied du Saint-Gothard. C’est là que bat le cœur du hockey sur glace en Suisse.  

En venant du nord, alors quel le col du Saint-Gothard commence à disparaître, en descendant d’Airolo, on aperçoit les deux villages sur le flanc droit de la vallée. Un remarquable édifice au toit vouté domine tous les autres bâtiments de la commune d’Ambrì: la «Pista la Valascia». C’est le stade de hockey sur glace du HC Ambrì-Piotta (HCAP)Lien externe, qui peut accueillir quasiment 7000 spectateurs. 

Le nombre de places pour les supporters est significativement plus élevé que celui des habitants des deux hameaux mais aussi de toute la commune de Quinto, dont ils font partie. Et ceci pour une raison simple: le HCAP est soutenu dans toute la Suisse et même à l’étranger. Il existe 17 fan-clubs, répartis dans tout le pays mais aussi en Italie. 

Quand un derby est disputé contre l’«ennemi juré», le HC LuganoLien externe, même les supporters de Schaffhouse font le déplacement. Dans un restaurant situé non loin du stade, des supporters se préparent pour le match en dégustant une pizza, arrosée de bière et de vin. Parmi eux, Bruno nous raconte qu’il a cofondé l’un des fan-clubs en 1982. Pourquoi est-il un fan d’Ambrì-Piotta? Evidemment, il ne peut donner une raison précise. Ce fut quelque chose qui ressemble à un coup de foudre amoureux. Et un vrai fan est très fidèle: il reste uni à son club pour le meilleur et pour le pire. 

Le culte des perdants 

La réputation nationale du club alpin tessinois est liée à son image: le HC Ambrì-Piotta est si souvent le perdant du championnat qu’il est devenu culte. Fondé en 1937, le club n’a jamais rien gagné de mieux qu’une finale de coupe au début des années 1960. Cependant, depuis qu’il y est retourné en 1985, il a toujours réussi à sauver sa place dans la meilleure ligue nationale de hockey sur glace. Et ceci, même si la situation financière est parfois si tendue qu’il ne parvient à se maintenir que grâce à des appels de dons.

Pour la Haute Léventine, le club représente, au contraire, un avantage économique. Le peu de restaurants et d’hôtels qui n’ont pas encore fermé leurs portes dépendent des supporters qui reviennent chaque semaine. Après l’ouverture de la nouvelle galerie ferroviaire du Gothard, qui a suscité quelques inquiétudes dans la vallée, la Haute Léventine aurait été oubliée. L’investisseur égyptien Samih Sawiris, qui a construit un village de vacances bien connu au pied du versant nord du Saint-Gothard, l’a bien compris. Lors du dernier appel de dons, il soutenu le club à hauteur de 1 million de francs. 

Les matchs contre l’équipe rivale de Lugano sont toujours quelque chose de spécial et se jouent à chaque fois à guichets fermés. La rivalité entre le nord du Tessin, plutôt traditionnel, et le Sotto Ceneri (sud du canton du Tesssin) est cultivée avec soin. Chaque fois qu'Ambrì encaisse un but, il semble que le soutien des spectateurs se fait plus intense. Les joueurs se défendent courageusement contre l'inévitable. A la fin, toutefois, ce qui doit arriver arrive: Ambrì-Piotta perd 4 à 1.