Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Naldo, un Brésilien en or pour le foot suisse

Naldo, un Brésilien en or pour le foot suisse.

(Keystone)

Une quinzaine de joueurs brésiliens évoluent parmi l’élite du football suisse. Dans le cadre d’une série de Noël, swissinfo est allé à la rencontre de sept d’entre-eux.

Sixième rendez-vous en compagnie de Naldo, joueur du club de Saint-Gall.

Après avoir quitté le Brésil, l’attaquant Naldo a d’abord joué au Mexique, en Turquie et en Allemagne avant d’arriver en Suisse. Chez nous, il a tout d’abord joué un an avec le FC Wil puis avec le FC Lucerne avant de signer un contrat à Saint-Gall.

«Depuis que je suis parti du Brésil, je gère moi-même ma carrière et ma licence, déclare Naldo. Cela facilite beaucoup les choses lorsqu’il s’agit de changer de club.»

Un pays et un championnat inconnu

Naldo avoue qu’il ne connaissait rien du football suisse avant de poser ses valises à Wil. Quant à la Suisse, il savait juste qu’on y produisait des montres et du chocolat, les classiques images d’Epinal.

Il garde de bons souvenirs de ses passages au FC Wil - «un groupe uni» à l’époque où il s’est hissé en ligue nationale A - et au FC Lucerne.

Et ce, même s’il a connu la relégation en ligue B (actuelle Challenge League). «A Lucerne, les gens aiment le foot, dit-il. Et ils vont au stade.»

Depuis qu’il est en Suisse, Naldo a appris à composer avec la langue allemande. Il trouve cependant le froid toujours aussi horrible même s’il a fini par s’y habituer.

Pas de retour au Brésil en prévision



L’attaquant brésilien se dit heureux de l’évolution du football suisse. «Le parcours du FC Bâle en Ligue des Champions cette année en est la plus belle preuve», dit-il.

Désormais bien intégré, ce natif de Rio n’entend pas retourner jouer au Brésil. A moins d’une très bonne opportunité.

«Une partie de moi souhaite retourner au Brésil pour y vivre, mais une autre me dit que c’est en Suisse que je dois travailler encore quelques années.»

Naldo apprécie beaucoup l’organisation de son pays d’accueil ainsi que le respect que l’on témoigne aux gens. A ses yeux, le pays manque en revanche d’ambiance et de distractions. Mais il reconnaît que le climat n’y est pas favorable.

swissinfo, Claudinê Gonçalves
(traduction et adaptation Olivier Pauchard)

Faits

Ednaldo Mendes da Conceição (Naldo)
Né le 6 février 1976 à Rio de Janeiro
Club de formation: Fluminense
Clubs précédents America Mexico, International S.M., Trabzonspor, SC Tubarao, FC Wil, FC Lucerne.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.