Le Conseil des Suisses de l'étranger annule sa séance annuelle à Berne

La composante internationale du Conseil des Suisses de l'étranger est l'une des raisons de l'annulation de la séance du 14 mars 2020. (image d'archive) KEYSTONE/ANTHONY ANEX sda-ats

L’interdiction par le gouvernement fédéral des grands événements en raison de la propagation du coronavirus en Suisse a des conséquences pour le Conseil des Suisses de l’étranger. A la suite d’une évaluation des risques avec les autorités, sa réunion annuelle a été annulée.

Le Conseil des Suisses de l'étranger - également connu sous le nom de «Parlement de la Cinquième Suisse» - représente les intérêts des Suisses de l'étranger auprès des autorités et du public. Il avait prévu de tenir sa réunion annuelle à Berne le 14 mars 2020. Mais cela n'arrivera pas.

En effet, à la fin de la semaine dernière, le Conseil fédéral a décidé d'interdire toutes les manifestations de plus de 1000 participants en Suisse en raison de la propagation du coronavirus. Pour les événements publics ou privés de moins de 1000 participants - y compris la réunion du Conseil des Suisses de l'étranger - les organisateurs doivent évaluer les risques avec les autorités.

Composante internationale

Le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) et l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont souligné «la composante internationale du Conseil des Suisses de l'étranger et l'âge moyen relativement élevé des délégués», rapporte l'OSE.

Le Comité et la direction ont donc décidé de ne pas tenir la séance ordinaire du Conseil des Suisses de l'étranger du 14 mars.

Des délégués compréhensifs

Selon la directrice de l'OSE, Ariane Rustichelli, les délégués se sont montrés «compréhensifs». Seuls trois d'entre eux ont jugé l’annulation «disproportionnée».

Pour les délégués résidant à l’étranger, la séance du Conseil des Suisses de l’étranger se tiendra via Skype les 12 et 13 mars.

End of insertion



Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article