Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Salzbourg, paradis de l'art et de la culture

Le vieux Salzbourg, adossé au Festungsberg.

(Keystone)

Salzbourg respire la culture. Mais la ville autrichienne a beaucoup plus à offrir que les références omniprésentes au plus célèbre de ses natifs, Wolfgang Amadeus Mozart.

Monuments, places, églises, palais et même recoins perdus lui confèrent une saveur spéciale.

Pour les amoureux de la culture, Salzbourg est un véritable paradis. La ville propose en effet plus de 4000 événements en relation avec la musique et le théâtre.

Somptuosité et élégance transportent le visiteur dans un autre temps. La curiosité augmente dès que l'on traverse l'un ou l'autre des ponts sur le fleuve Salzach pour pénétrer dans le centre historique.

Alors on se perd avec plaisir dans les ruelles coquettes qui constituent cette partie de la ville. Mille détails contribuent à la doter d'une saveur particulière.

Figures religieuses, statues, inscriptions et places dédiées à des personnages qui ont vécu dans la ville, fresques peintes sur les murs et les façades, panneaux métalliques criards qui jalonnent les commerces, ornements dorés, antiquaires, cafés raffinés et restaurants voûtés font de chaque recoin un lieu magique.

Ce «musée à l'air libre» offre une infinité de surprises à savourer sans se presser. Getreidegasse représente l'artère principale de la vielle ville. C'est là que l'on découvre la maison dans laquelle est né Mozart, désormais convertie en pinacothèque.

Des touristes de partout

En se promenant et en tendant l'oreille, on constate aisément que les touristes qui visitent la ville en toute saison viennent de loin: à Salzbourg, on parle espagnol, japonais, allemand, anglais, français, italien... Le tourisme représente d'ailleurs la principale activité économique de la cité.

«L'été est horrible... si je devais choisir une saison pour visiter la ville, ce serait en automne», commente avec véhémence Marco Stingelin, président de l'Association des Suisses de Salzbourg.

«Le seul mauvais point, c'est qu'il y a ici toujours beaucoup de vent, le temps n'est pas stable», déclare-t-il. Mais cela ne fait pas fuir les touristes pour autant. Sur les 30'000 entreprises de la région, «5000 environ sont liée au tourisme. Il existe une offre incroyable: ski, randonnées, stations thermales, activités nautiques...», précise Marco Stingelin.

Habitués à ce va-et-vient continuel, les habitants travaillent dans les cafés, les hôtels et les restaurants de la ville. «Les citoyens de Salzbourg mènent une vie tranquille, sont très travailleurs et ils adorent prendre du plaisir, sortir, manger au restaurant. La vie de Salzbourg tourne autour du fleuve. Près du fleuve, il y a de très nombreux bars et pubs irlandais qui attirent beaucoup de monde grâce à la musique», constate Marco Stingelin.

Respect et tradition

«Ils sont très fiers de leur patrimoine et de leur histoire. Je pense qu'ils ont encore une certaine nostalgie de l'époque impériale», explique Marco Stingelin après un moment de réflexion.

Cela se voit en particulier dans le respect extraordinaire que les habitants ont pour la tradition de Salzbourg. «Ils respectent beaucoup la culture locale, la musique. Et aussi bien les jeunes que les adultes portent le costume traditionnel – le Trachten – le dimanche. En hiver, les statues sont recouvertes de structures pyramidales transparentes pour éviter qu'elles ne s'abîment. Les façades des bâtiments, de couleurs vives et variées, sont très bien entretenues», commente le Suisse.

Ce fort respect des traditions se manifeste également dans le respect de la hiérarchie. «Ici, le titre ou la fonction sont plus importants que le nom ou le prénom. Les termes «Licencié» ou «Maître» se trouvent sur les cartes de visite. Si je vais chez le médecin, je dois me souvenir qu'il faut l'appeler «Herr Doktor» et non pas par son nom. Et si je rencontre son épouse, il est normal de lui dire «Frau Doktor», raconte Marco Stingelin en rigolant.

«Comme à la maison»

«A Salzbourg, je me sens comme à la maison. Il y a des montagnes et des lacs, et les gens ressemblent beaucoup aux Suisses. Ici, on obtient ce que l'on cherche, on mange bien et les prix sont modérés», déclare l'expatrié qui réside depuis trois ans à Salzbourg.

«Ce qui est moins bien, ce sont les impôts, qui peuvent représenter jusqu'à 45% du salaire, poursuit-il. Le prix des loyers est abordable, mais il vaut mieux éviter le centre, qui est prohibitif. Beaucoup de gens résident à l'extérieur de la ville et s'y rendent chaque jour pour travailler. Vienne est meilleur marché».

Festival et douceurs

Le très renommé Festival de Salzbourg constitue l'une des grandes attractions de la ville. Il se tient dans le «Festspielhaus», un grand espace qui était autrefois un manège équestre. Sa scène a été construite au cœur de l'une des deux collines qui entourent la vielle ville.

Il est aussi intéressant de se rendre au marché qui se tient deux fois par semaine. On peut y trouver de tout: fruits, légumes, pain, viande et produits biologiques.

Mais surtout, à Salzbourg, la variété des desserts et de tartes est énorme. La «Sachertorte» au chocolat, ou les «Mozartkugeln» – boules de massepain entourées de nougat – sont les «souvenirs» les plus prisés de la ville.

En plus de la variété, les desserts de Salzbourg étonnent aussi par leur taille. «Si on demande un «Salzburger Nockerl» pour une personne, c'est impossible de le terminer. On risque de mourir d'indigestion. L'idéal, c'est de se le partager entre... quatre personnes», conseille Marco Stingelin.

swissinfo, Iván Turmo, Salzbourg
(Traduction de l'espagnol, Olivier Pauchard)

Salzbourg

Salzbourg est la quatrième ville d'Autriche en termes de population. Elle est la capitale de l'Etat fédéral éponyme.

La vielle ville, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997, se caractérise par sont architecture baroque.

Située à quelques kilomètres de la frontière allemande, cette ville alpine compte une population de 150'000 âmes. Elle est jumelée – notamment – à la capitale suisse, Berne, depuis 2006.

Bien que la localité soit plus ancienne, le nom de Salzbourg a été évoqué pour la première fois en 755. Il fait référence au sel. Les bateaux qui le transportaient passaient par la ville et y payaient un impôt.

Fin de l'infobox

L'Euro à Salzbourg

Le stade Wals-Siezenheim a été inauguré en mars 2003. Disposant de 18'686 places assises, sa capacité a été augmentée à 30'000 places pour l'Euro 2008, ainsi que l'exigent les directives de l'UEFA.

Les matches pourront également être vus sur un écran géant installé sur la Kapitelplatz. La zone disposera d'attractions spéciales pour les familles avec enfants.

Trois matches sont prévus à Salzbourg. Grèce-Suède (le 10 juin), Grèce-Russie (le 14 juin) et Grèce-Espagne (le 18 juin).

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×