Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Babyboom chez les rapaces nocturnes

Les naissances de rapaces nocturnes ont fortement augmenté cette année en Suisse. La Station ornithologique de Sempach explique ce babyboom par la profusion de faînes. Repas favori des chouettes et autres hiboux, les campagnols ont en effet pullulé grâce à l'abondance des fruits du hêtre.

Plus les conditions alimentaires sont bonnes, plus les oiseaux peuvent commencer tôt leur nidification. Et plus ils nichent tôt, plus ils produisent d'œufs, donc de jeunes. Ces oisillons auront en outre davantage de chances de survie: nés plus vite dans la saison, ils auront pu acquérir plus d'expérience avant l'hiver, explique la Station ornithologique.

La chouette de Tengmalm est parmi les rapaces nocturnes à profiter le plus de cette situation favorable. Il faut remonter à 2005 pour en rencontrer autant.

D'autres espèces de rapaces nocturnes comme les hiboux moyens-ducs et la chouette hulotte, ont aussi profité de l'abondance de campagnols. Par endroits, la chouette hulotte nichait déjà mi-février.

Seules les effraies des clochers n'ont pas bénéficié de la tendance. La situation de cette chouette blanche est mauvaise, s'inquiète la station. Cette espèce, qui a plus que d'autres souffert de l'hiver rigoureux, a momentanément disparu de plusieurs régions.

Selon Simon Birrer, le spécialiste des chouettes à Sempach, l'effraie des clochers est actuellement au creux de la vague. «Il faudra plusieurs bonnes années de reproduction et quelques hivers sans neige jusqu'à ce que la situation se normalise à nouveau».

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×