Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'EPFZ, «centre du savoir en Europe»

Lors de la traditionnelle journée de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a loué la haute école qui a apporté une contribution essentielle à la prospérité de la Suisse. Il a aussi appelé les scientifiques à assumer leurs responsabilités.

Les chercheurs accomplissent un travail remarquable, sans faire beaucoup de battage, a dit le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI). Ils ne l'ont jamais fait seuls mais ont toujours soigné les échanges avec d'autres hautes écoles, des instituts de recherche et des entreprises.

L'imbrication nationale et internationale de l'EPFZ est «impressionnante», d'après Didier Burkhalter. A l'avenir, il s'agit de jeter des ponts dans la «diplomatie scientifique» avec les nouveaux pays industrialisés comme la Chine, l'Inde ou le Brésil, sans négliger les relations traditionnelles avec par exemple les Etats-Unis et l'Allemagne.

La rectrice de l'EPFZ, Heidi Wunderli-Allenspach, abordé la question du financement, relavant que le budget n'a augmenté que de 4% depuis 2003, alors que le nombre des étudiants a bondi de 23% et celui des professeurs de 9%.

Didier Burkhalter a laissé entrevoir la mise à disposition de moyens financiers suffisants: les crédits pour la formation et la recherche vont continuer à augmenter davantage que dans d'autres domaines. C'est un «signe modeste, mais clair», a relevé le libéral-radical.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.