Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La religiosité chrétienne n’a pas la cote en Suisse

Seul un quart environ des chrétiens – catholiques et protestants – interrogés se disent religieux ou très religieux, selon un sondage publié ce lundi par l’institut gfs-zurich. Et l’Eglise catholique connaît un nombre croissant de départs.

La religiosité n'est pas très marquée en Suisse: seul un quart des sondés se sont dits religieux ou très religieux: 26% parmi les catholiques et 22% parmi les protestants.

Pour comparaison, cette proportion se monte à 48% parmi les sondés d'une autre confession. Deux cinquième des sondés se sont dits pas du tout religieux, une tendance plus forte parmi les protestants (40%) que les catholiques (34%).

Alors que les Eglises traditionnelles ne cessent de perdre du terrain en Suisse, l'hémorragie était jusqu'à présent plus forte parmi les protestants, ce que confirme le sondage: 34% des sondés sans confession étaient auparavant protestants et 28% catholiques.

L'Eglise catholique a pourtant du souci à se faire. Ainsi, 44% des sondés qui ont dit avoir quitté l'Eglise catholique l'ont fait ces cinq dernières années, alors que chez les protestants, seuls 14% des «départs» ont eu lieu dans ce même laps de temps. Ce récent phénomène concerne presque exclusivement la Suisse alémanique, précise gfs-zurich.

Pas moins de 27% des sondés protestants et catholiques disent par ailleurs envisager d'abandonner leur religion, dont 10% sérieusement. Ce sont les Suisses alémaniques (36%), les moins de 40 ans (31%) et les personnes au bénéfice d'une bonne formation (36%) qui se posent le plus la question.

Le sondage a été réalisé par téléphone entre le 14 avril et le 1er mai 2010 auprès de mille Romands et Alémanique.

swissinfo.ch et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.