Les imams de Suisse bientôt envoyés à l'uni?

Les imams seront-ils bientôt formés au niveau académique en Suisse? Les communautés musulmanes, les hautes écoles et diverses institutions consultées dans le cadre d'une étude nationale sont en tout cas favorables à cette idée.

Ce contenu a été publié le 21 juillet 2009 - 15:00

Le Fonds national suisse pour la recherche scientifique a présenté mardi une enquête réalisée dans le cadre du programme national de recherche «Collectivités religieuses, Etat et société.» Une centaine de représentants des communautés musulmanes, 40 collectivités religieuses, partis et autorités politiques, hautes écoles et experts juridiques ont été interrogés par les chercheurs de l'Université de Zurich.

Selon la majorité des avis exprimés, les imams doivent être formés à un niveau académique (universités ou hautes écoles) et en grande partie dans une des langues nationales suisses. Pour favoriser une meilleure connaissance du contexte helvétique, les musulmans souhaitent que les imams et les enseignants religieux acquièrent des connaissances d'histoire, de droit suisse, de politique et d'économie. Ils devraient également suivre des cours de science des religions et d'introduction au dialogue interreligieux.

Les institutions et les musulmans consultés désirent un islam qui convient au contexte suisse plutôt qu'un produit fini importé. Avec quelque 350'000 membres, soit près de 5% de la population, selon des estimations, la communauté musulmane représente la seconde communauté religieuse de Suisse.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article