Pour une harmonisation des bourses d'études

L'accès à la formation ne doit pas être une loterie, juge l'Union des étudiants de Suisse (UNES), qui a lancé mardi à Berne une initiative pour l'harmonisation des bourses d'études.

Ce contenu a été publié le 20 juillet 2010 - 11:56

Pour illustrer la situation actuelle, les étudiants ont installé à Berne une roue de la fortune avec les drapeaux des divers cantons. En fonction des différents systèmes cantonaux de bourses d'études, les passants recevaient une petite ou une grande pièce en chocolat, voire aucune.

Ceci pour montrer que l'origine des étudiants est toujours déterminante dans l'accès et la réussite des études supérieures. Les aides à la formation diffèrent selon le canton de domicile en ce qui concerne les ayants droit, la durée, le montant ou encore le type d'aide.

Dans le canton du Jura, le montant moyen des bourses d'études s'élève à 87 francs par habitant alors qu'il ne représente que 17 francs à Schaffhouse. C'est pour abolir ces inégalités que l'initiative de l'UNES revendique l'harmonisation du système suisse.

Le texte préparé par l'UNES veut ancrer dans la constitution le financement des bourses d'études comme tâche de la Confédération. L'initiative demande qu'un «standard minimal» soit garanti durant une formation dans les hautes écoles, sans toutefois citer de montants. Les cantons sont responsables de la mise en oeuvre de ces dispositions.

L'UNES a jusqu'au 20 janvier 2012 pour récolter 100'000 signatures requises. Le montant global des bourses d'études n'a pas augmenté au cours des 20 dernières années. Avec 14%, la Suisse enregistre une des proportions de bénéficiaires les plus basses d'Europe.

Un projet d'harmonisation des bourses d'études existe déjà, initié par les cantons. La conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique s'est mise d'accord sur un concordat faisant passer les montants minimaux des bourses de 13'000 à 16'000 francs pour la formation tertiaire, universités et hautes écoles notamment. L'UNES juge cette hausse insuffisante en regard du coût de la vie.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article