Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Prévention tabac: la Suisse élève médiocre

En Suisse, la vie des fumeurs n'est pas encore trop dure. Jusqu'à quand?

(Reuters)

Même si elle a gagné six rangs, la Suisse n'est toujours que 18e sur 30 pays au classement européen du contrôle du tabac.

Résultat dévoilé lors de la Conférence «Tabac ou Santé 2007» à Bâle. A terme, la Suisse vise une place dans les dix premiers, a dit le patron de l'Office fédéral de la santé publique.

Jusqu'à samedi, quelque 500 spécialistes de 62 pays discutent à Bâle d'une Europe sans fumée. Parmi eux, plusieurs ministres de la santé de l'Union européenne.

Cette conférence, organisée par les différentes ligues contre le cancer, a été l'occasion de prendre connaissance du classement européen en matière de contrôle du tabac, établi par l'expert belge Luk Joossens sur 30 pays.

Il a notamment pris en compte le prix, les interdictions de fumer dans les lieux publics, les dépenses de prévention, les interdictions publicitaires, les avertissements et les aides offertes aux personnes qui arrêtent de fumer.

Les meilleurs élèves sont la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Islande, alors que la Suisse occupe un bien modeste 18e rang.

Fumée passive

Présent à Bâle, le directeur de l'Office fédéral de la santé publique Thomas Zeltner a dit viser à terme une place parmi les dix premiers. Il espère que la Chambre haute du parlement durcira la ligne adoptée par la Chambre basse pour ce qui est de la fumée passive.

Thomas Zeltner désire aussi ramener la proportion des fumeurs en Suisse à 20%, alors qu'elle se situe aujourd'hui autour des 30%.

Président de la Ligue suisse contre le cancer, Thomas Cerny s'est dit déçu de l'attitude des députés, qui veulent encore autoriser des zones fumeurs dans les établissements publics. Selon lui, il est urgent de les convaincre que des cafés-restaurants et même des boîtes de nuit totalement sans fumée, «cela peut fonctionner aussi en Suisse».

A l'appui de sa démonstration, Thomas Cerny a relevé que les touristes qui visitent la Suisse en venant de pays où les lois sont plus strictes sont souvent «perplexes» en constatant que dans un pays par ailleurs remarquablement propre, les fumeurs soient autorisées à «dominer l'espace public».

Convention à ratifier

Mais les choses devraient changer. Thomas Zeltner a ainsi indiqué que le gouvernement prévoyait de ratifier la convention antitabac de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au cours de la prochaine législature.

Entrée en vigueur début 2005, cette convention-cadre a été ratifiée par plus de 110 Etats. La ratification entraînera un durcissement des dispositions légales, en particulier l'interdiction de la publicité et des restrictions pour le sponsoring.

La Suisse devrait en outre créer une loi sur le tabac. Ce domaine est actuellement réglementé dans le cadre de la loi fédérale sur les denrées alimentaires.

swissinfo

Faits

Chaque année, près de 8300 personnes meurent en Suisse à cause du tabac.
En outre, quelque 16'000 cas d'invalidité sont attribuables à la fumée.
On estime les coûts globaux de la consommation du tabac à quelque 10 milliards de francs suisses.
Le tabac fait également perdre au pays près de quatre millions de journées de travail.

Fin de l'infobox

Bientôt plus de clopes à l'automate

A partir de mi-octobre, les 3000 automates de Selecta, leader européen de la branche, qui se trouvent répartis un peu partout sur la voie publique en Suisse ne contiendront plus de cigarettes.

L'entreprise entend ainsi lutter contre la consommation de tabac chez les jeunes et anticiper l'interdiction des distributeurs de cigarettes, qui ne devrait pas être effective avant trois ans, comme elle l'annonce jeudi.

En Suisse, 11 cantons ont fixé un âge légal minimum pour acheter des produits du tabac dans les commerces et les établissements publics.

Les cantons de Vaud, de Lucerne et des Grisons sont les premiers à l'appliquer et dès la fin de cette année, ils instaureront un système de jetons pour faire marcher ces appareils. Ces jetons seront vendus uniquement aux personnes ayant atteint l'âge légal, soit 18 ans dans le canton de Vaud et 16 ans à Lucerne et aux Grisons.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.