Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Singapour: le tagueur suisse fait appel

Le ressortissant helvétique condamné fin juin par la justice de Singapour à cinq mois de prison et trois coups de bâton a fait appel de cette sentence. Ce consultant informatique s'était introduit illégalement dans un dépôt de métro et avait peint des graffitis sur une rame.

Le tagueur de 32 ans a déposé son appel vendredi dernier et espère ainsi une réduction de peine, a indiqué mardi son avocat Derek Kang. Celui-ci était dans l'incapacité de dire si les coups de bâtons avaient une chance d'être abandonnés.

Il s’agit de la peine minimum prévue par la législation très stricte de cet Etat d’Asie du Sud-Est dontre le vandalisme. Les coups sont assenés avec des bâtons sur le bas du dos et peuvent laisser des cicatrices.

Le Suisse, qui bénéficie de la protection consulaire, avait plaidé coupable après avoir été inculpé pour vandalisme et s'être introduit illégalement dans un dépôt à la mi-mai. La société de métro a de son côté présenté une facture de 11'000 dollars singapouriens (8697 francs), que le Suisse a promis d'honorer.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.