Victoire d'un cinéaste suisse aux Visions du Réel

Jean Perret, l'âme du Festival international du cinéma à Nyon. Keystone

Le directeur Jean Perret a remis le Grand Prix du Festival à Peter Mettler pour son film «Gambling, Gods and LSD».

Ce contenu a été publié le 28 avril 2002 - 00:04

Fruit de sept ans de travail, ce long métrage propose un périple méditatif en quête de bonnes raisons de profiter de la vie et de ne pas désespérer du monde. «Gambling, Gods and LSD» a obtenu le Grand Prix, doté de 15 000 francs, ainsi que le Prix du jeune public, doté de 2500 francs.

Né en 1958, Peter Mettler est helvético-canadien. Il a commencé sa carrière de cinéaste en 1980. Il a travaillé avec les metteurs en scène Atom Egoyan, Robert Lepage et Werner Penzel. Et il est également musicien et photographe.

Extrême droite

Le prix du meilleur film suisse, lui, est doté de 7000 francs. Il honore Ursula Meier. La cinéaste, née à Besançon en 1971, raconte le destin étonnant d'un policier genevois.

Cet ancien militant d'extrême droite intervient aujourd'hui comme médiateur avec les communautés étrangères. Le long métrage s'intitule: «Pas les flics, pas les noirs, pas les blancs».

Davantage de public

Les neuf prix attribués par les divers jurys distinguent sept documentaires sur les 113 projetés durant une semaine. «Ce palmarès couronne des films de grande qualité, autant formelle que narrative», a déclaré le directeur Jean Perret.

Le bilan de la fréquentation indique une hausse du nombre de spectateurs. Les projections ont vu affluer 20 000 personnes, soit 25 % de plus que l'an passé. Il y a eu davantage d'entrées payantes.

En outre, des faux billets ont été découverts. «C'est la première fois que cela nous arrive. Il s'agit sans doute d'un gage de réussite!», a estimé Jean Perret.

Nombreux professionnels

La riche programmation a notamment permis de se familiariser avec le travail de deux maîtres du documentaire: l'Américain Donigan Cumming et le Canadien Frederick Wiseman. Elle a aussi proposé six films axés sur les conséquences du sida en Afrique australe.

Vitrine pour le cinéma documentaire, le festival Visions du Réel a attiré de nombreux professionnels, dont certains venus d'Amérique et d'Asie. Parmi eux, des distributeurs et des acheteurs de diverses chaînes de télévision.

Rolling Stones au final

Comme film de clôture, les organisateurs ont montré samedi «Gimme Shelter» d'Albert et David Maysles. Ce long métrage rend compte d'un concert des Rolling Stones aux Etats-Unis en 1967, en pleine période du «Flower Power», qui s'achève par un drame.

Prochaine édition: 26 avril au 4 mai 2003. Elle durera neuf jours, contre sept jusqu'ici. Et elle disposera d'une salle supplémentaire de 300 places.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article