Von Roll renoue avec le succès

swissinfo.ch

Von Roll poursuit son assainissement et retrouve les chiffres noirs. Le groupe technologique a dégagé en 2000 un bénéfice net de 6 millions de francs, après avoir essuyé une perte de 102 millions l'année précédente. Les perspectives sont jugées favorables.

Ce contenu a été publié le 20 mars 2001 - 12:09

Le résultat d'exploitation a augmenté de 49% pour se fixer à 49 millions de francs. S'exprimant devant la presse mardi à Zurich, Martin Messner, président de la direction du groupe actif dans la technologie des matériaux, a mis en avant les progrès réalisés en matière de coûts et de rentabilité pour expliquer la performance.

«Von Roll a retrouvé la voie de la normalité», s'est-il réjoui. La mise en oeuvre du programme de restructuration FOCUS 2000 s'est traduit par des désinvestissements, la suppression d'activités non rentables, la vente de biens immobiliers. Le retour de marchés plus optimistes a de plus constitué la cerise sur le gâteau.

Déjà connu, le chiffre d'affaires de Von Roll, sur base comparable, s'est monté à 1,646 milliard l'an dernier, en hausse de 11%. Les entrées de commandes ont pour leur part progressé de 18% pour s'établir à 1,844 milliard. A fin 2000, le groupe alémanique employait 6279 personnes, contre 6427 un an plus tôt.

A la fin 1999, Von Roll avait annoncé vouloir supprimer 10% de ses effectifs, soit 650 postes sur l'ensemble du groupe. Il va en outre supprimer 90 emplois d'ici à fin 2001 sur son site de Choindez (JU), spécialisé dans la fabrication de tuyaux à pression.

Von Roll a notamment vendu l'an passé la Fonderie de Moudon (VD). Côté acquisitions, la division Infratec a racheté une fonderie de métaux légers en République tchèque ou étendu ses offres pour les transformateurs au Brésil (Isola).

Le retour dans le noir ne profitera pas aux actionnaires, à qui le conseil d'administration propose une nouvelle fois de renoncer à un dividende. Pour Martin Messner, le changement de tendance permettra cette année également de se rapprocher de l'objectif visant un retour à une croissance durable.

Pour 2001, Von Roll s'attend à d'autres améliorations sur le plan de l'exploitation. Les actionnaires devront aussi se prononcer sur une augmentation conditionnelle de capital de 35 millions de francs, pour financer des activités opérationnelles en «limitant les coûts et en préservant les liquidités».

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article