Wanted sur Internet: un militant anti-G8 arrêté

Le millitant d'Attac neuchâtelois a fini par reconnaître les faits. Keystone Archive

Un altermondialiste a été arrêté pour émeute, après la diffusion de sa photo sur le site Internet de la police genevoise.

Ce contenu a été publié le 30 juillet 2003 - 16:40

La démarche a fait couler beaucoup d’encre.

Vendredi dernier, la police genevoise avait publié, sur son site Internet, une quarantaine de photos de casseurs présumés du G8 (voir encadré).

Lundi, l’un d’eux – un militant neuchâtelois du mouvement attac - s’est reconnu et a immédiatement clamé son innocence lors d'une conférence de presse.

Mais, confronté à un film vidéo amateur tourné après la grande manifestation anti-G8 du 1er juin, l’altermondialiste a finalement reconnu les faits. Le film le montre «en action». Pour l'instant, on ne sait pas précisément de quelle action il s'agit.

Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui pour participation à émeute et incitation à émeute. Le juge d'instruction doit maintenant trancher: soit il confirme le mandat d’arrêt de la police, soit il libère l'altermondialiste.

Une méthode contestée



L’avocat du militant d’attac, Jean-Michel Dolivo, qui avait clairement pris position contre le principe même de la démarche policière, attend d'avoir accès au dossier pour s'exprimer plus longuement sur cette affaire en particulier.

Mais Jean-Michel Dolivo maintient ses critiques contre la méthode elle-même. Pour lui, elle viole le principe de la présomption d’innocence.

De son côté, la police genevoise a, en partie, tenu compte des critiques contre sa méthode. Elle a retiré le mot «criminel» du texte de présentation appelant les citoyens à identifier et dénoncer les personnes présentées comme des «casseurs avérés».

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article