Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

25 ans des Archives littéraires suisses L’héritage de Dürrenmatt

Les Archives littéraires suisses doivent leur existence à Friedrich Dürrenmatt. L’écrivain et dramaturge suisse allemand avait légué ses archives à la Confédération à la condition que celle-ci crée les ALS.

L’idée est venue du célèbre germaniste et écrivain Peter von Matt, qui avait acquis la conviction que l’héritage des écrivains devait tomber dans le domaine public.

En 1988, avec l’avocat de Dürrenmatt Peter Nobel, il voulait convaincre l’écrivain de mettre le couteau sous la gorge du gouvernement en disant: «Je vous lègue toutes mes œuvres, si vous créez une archive nationale.» Il n’a toutefois pas été facile de le convaincre de présenter les choses ainsi.

Peter Nobel, Peter von Matt, Freidrich Dürrenmatt et le ministre Flavio Cotti se sont alors retrouvés autour d’un repas de midi. Au cours de ce dîner, le conseiller fédéral est resté silencieux et pendu au téléphone, comme l’a par la suite écrit Peter Nobel dans un article du magazine «Du». Les trois hommes ne savaient toutefois pas que Flavio Cotti venait d’être informé du retrait de la ministre Elisabeth Kopp.

Peter Nobel raconta que Dürrenmatt avait mal interprété l’attitude du conseiller fédéral. «Il peut encore écouter les autres, ce n’est pas un vrai politicien», aurait-il déclaré à propos du ministre, tout en donnant son accord pour le projet.

Dès lors, à qui la Suisse doit-elle son Archive littéraire? «Sans le dynamisme, la détermination et l’expérience de Peter Nobel, nous ne serions pas allé si loin», a confié Peter von Matt à swissinfo.ch. Et Peter Nobel d’écrire: «En fin de compte, nous devons cette archive à Madame Kopp. Si Flavio Cotti avait parlé davantage, Dürrenmatt l’aurait pris pour un vrai politicien et aurait été moins favorable au projet.»

Aujourd’hui, les ASL peuvent être considérées comme un succès: 25 ans après leur fondation, elles comptent plus de 250 fonds complets ou partiels d’auteurs décédés ou même parfois encore vivants.

(Texte: Sibilla Bondolfi, Images: Simon Schmid, Schweizerische Nationalbibliothek, Légendes: Christoph Balsiger)

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.