Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La culture n'est pas une marchandise

Respecter la diversité culturelle, dont le patrimoine immatériel... Ici, le griot malien Kasse Mady Diabaté, à Bamako.

(Keystone)

S'inspirant, entre autres, de celles qui existent déjà en Allemagne ou en France, une 'Coalition pour la diversité culturelle' a été créée en Suisse.

Elle regroupe une cinquantaine d'organisations. Et veut faire pression sur les autorités politiques pour qu'elles ne considèrent pas les activités culturelles comme de simples marchandises.

L'Office fédéral de la culture appuie cette initiative. On trouve de telles alliances en Allemagne, en Australie ou en France - mais pas aux Etats-Unis.

Elles appuient notamment une convention de l'UNESCO qui devrait être adoptée le 20 octobre à Paris, laquelle juge indispensable de freiner la globalisation culturelle au profit de sa diversité.

Trentième du genre, la Coalition helvétique réunit des organisations professionnelles et d'autres, non gouvernementales, oeuvrant pour la coopération.

Mais des sociétés de gestion des droits d'auteur, des organismes universitaires et la SRG SSR idée suisse en font aussi partie.

Pays du sud

«La convention de l'UNESCO rappelle, par exemple, l'importance des biens et services culturels pour l'identité d'un peuple ainsi que leur spécificité marchande», explique Diego Gradis, membre du comité de la Coalition suisse. Ce qui a notamment pour effet une reconnaissance et une valorisation de la culture des pays du Sud.

Pour lui, la convention «n'est certes pas suffisamment contraignante, mais elle établit des principes importants.» Parmi ceux-ci, le droit des Etats de mener une politique culturelle.

«Sans cette convention, estime Diego Gradis, des subventions pourraient disparaître en Suisse.»

OMC visée

La Coalition suisse ne s'est pas contentée d'entériner sa création mercredi à Berne.

Elle a demandé que la Suisse entame le processus de ratification d'une précédente convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine immatériel qui comprend les langues ou les traditions.

Chaque coalition nationale cherche à convaincre les politiciens que les biens et services culturels ne sont pas de simples marchandises soumises aux lois de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ou aux accords bilatéraux avec l'Union européenne.

Il s'agit d'un point crucial en vue de négociations de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) prévues en décembre à Hong Kong.

swissinfo et les agences

Faits

Selon ses «lignes directrices», la Coalition suisse pour la diversité culturelle poursuit ses buts à l'échelle nationale et internationale, en particulier en:
informant et sensibilisant l'opinion publique, les milieux politiques et culturels;
intervenant auprès des autorités publiques suisses et internationales;
procédant à des activités de monitoring;
encourageant le soutien à la coopération internationale;
fédérant les organisations professionnelles ou concernées;
valorisant le rôle de la vie culturelle en Suisse.

Fin de l'infobox

En bref

- Un Comité International de Liaison des Coalitions pour la Diversité Culturelle (CIL) a été créé en mars 2003.

- Le CIL rassemble à ce jour 30 Coalitions dans les pays suivants: Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Chili, Colombie, Congo, Corée du Sud, Equateur, Espagne, France, Guinée, Hongrie, Irlande, Italie, Mali, Maroc, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Sénégal, Slovaquie, Suisse, Togo, Uruguay.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.