Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Alémaniques lancent leur 31 avec «Dinner for one»

Miss Sophie et son fidèle James. Humour anglais, largement basé sur l’absurde.

Film culte depuis des décennies, le sketch «Dinner for one» est diffusé tous les 31 décembre sur de nombreuses chaînes germanophones d’Europe. La version produite en 1963 par la télévision alémanique est un de ses plus grands succès.

«The same procedure as last year» - «Comme l’année passée»: en Suisse alémanique, comme dans de nombreux autres pays d’Europe, cette petite phrase a un statut culte aux alentours du 31 décembre.

Tous les germanophones ou presque la connaissent. Elle est en effet répétée jusqu’à l’ivresse (qui fait aussi partie de la pièce) dans un sketch télévisé, «Dinner for one», diffusé tous les soirs de Réveillon depuis 1972 en Allemagne, régulièrement depuis les années 80 en Suisse, où la chaîne publique alémanique avait enregistré sa propre version en 1963.

«Dinner for one» raconte le 90e anniversaire de Miss Sophie, qui a convié ses amis et se fait servir par son majordome, James. Petit problème: les invités sont morts depuis longtemps. James les sert et boit à leur place... sans pouvoir contenir une ivresse grandissant en même temps que l’amusement des spectateurs.

Le film, qui ne contient qu’un dialogue sommaire mais beaucoup de gestes drôles, est diffusé en version originale sans sous-titres. Les enfants le regardent avec leurs parents et plus tard, avec leur propre progéniture.

«Nous l’avons toujours regardé en famille, à tel point que, enfant, j’avais l’impression que ce film avait été fait pour nous», raconte Stefan, à Zurich, qui regarde «Dinner for one» chaque année, depuis … il ne sait plus quand. «Plus tard, j’ai presque été étonné que tout le monde connaissait les mêmes petites phrases!»

Pas un Réveillon sans «Dinner for one»

Allemand «émigré» au bord de la Limmat, Dominique ne peut s’imaginer passer un Réveillon sans regarder au moins une fois le film, qui dure 11 ou 18 minutes, selon les versions. «Cela fait partie de la soirée du 31 décembre», dit-il.

Très anglais dans son humour basé sur l’absurde, «Dinner for one», découvert par un animateur de télévision allemande, a cependant fait carrière principalement dans les pays germanophones et du nord de l’Europe. Il n’est pratiquement pas connu en Grande-Bretagne.

Des acteurs au sommet de leur art, un humour simple, à répétitions, mais riche en sous-entendus, des gags efficaces (méprises d’objets, ivresse croissante du majordome) assurent un quart d’heure de bonheur à la majorité des télespectateurs. Mais certains résistent.

«Je déteste ça, lâche Anita. Mon frère et ma sœur adorent, mais je n’ai jamais compris pourquoi…»

Une autre Zurichoise, Claudia, reste aussi relativement indifférente. «Mister Bean ne me fait pas rire, par contre j’adore les Monty Python. Il me faut un peu plus de dialogues que l’humour assez sommaire de «Dinner for one»…»

Dans le livre des records

En Allemagne, le site de la télévision NDR propose les recettes des mets servis durant le sketch et un quiz pour les fans absolus. Selon l’article en allemand de wikipedia, le sketch a été diffusé 19 fois en 2003 et, au total, 231 fois depuis 1963.

En 1988, «Dinner for one» a été inscrit dans le livre Guiness des records comme «production télévisée le plus souvent rediffusée au monde».

Année après année, James et Miss Sophie attirent en moyenne un spectateur sur trois en Suisse alémanique. De 47,1% en 1997, les parts de marché évoluaient en-dessous de la barre des 30% depuis 2003.

«Mais elles sont en train de remonter, explique Marco Meroni, porte-parole de la chaîne publique alémanique SF. En 2007 et 2008, elles ont été de 40 et de 36,8%. Il n’y a donc aucune raison de renoncer à une émission qui est culte depuis longtemps.»

La diffusion sur internet et la vente de DVD ne changent donc rien au rendez-vous des germanophones avec «Dinner for one». Et, cette année, encore, les télespectateurs allumeront leur poste le 31 en répétant, avec James, «The same procedure as last year»…

Ariane Gigon, swissinfo.ch, Zurich

LE FILM

Le sketch «Dinner for one» raconte le 90e anniversaire de Miss Sophie, qui a convié ses amis et se fait servir par son majordome, James.

Mais tous les amis de Miss Sophie sont morts… James les sert et boit à leur place… jusqu’à en devenir complètement ivre.

Ponctué de gags à répétition, basés sur le comique de geste et de mots drôles, le sketch, écrit par l’Anglais Lauri Wylie, a été créé sur scène en 1948 à Londres.

Fin de l'infobox

LE SUCCES TELEVISE

Repéré par l’animateur de télévision allemand Peter Frankenfeld, le duo qui interprète le sketch dans les années 60, Freddie Frinton et May Warden, est convié dans les studios de NDR.

Le premier enregistrement télévisé a lieu en direct le 8 mars 1963 dans l’émission de Peter Frankenfeld. Le directeur du divertissement de la télévision alémanique, Max Ernst, y assiste, et invite les acteurs à Zurich, où ils enregistrent une version filmée.

La chaîne allemande NDR réalise une version légèrement plus longue.

Depuis 1989, la chaîne alémanique DRS (aujourd’hui SF) diffuse la version suisse à chaque soirée de Réveillon. Auparavant, la version NDR était diffusée à intervalles irréguliers.

En Allemagne, le film est diffusé tous les 31 décembre depuis 1972.

La version de SF est diffusée dans 12 pays, celle de NDR dans 20 pays, dont l’Afrique du Sud, la Pologne et la Norvège.

En 1997, «Dinner for one» a attiré davantage de spectateurs en Allemagne (11,93 millions), que le discours de Nouvel-An du chancelier allemand (9,28 millions).

Fin de l'infobox

UN SPECTACTEUR SUR TROIS

Le court métrage «Dinner for one» continue à attirer en moyenne près d’un spectateur sur trois en Suisse alémanique. Voici les parts de marché depuis 1997:
1997: 47,1%
1998: 33,3%
2000: 22,1%
2001: 42,2%
2003: 26,7%
2004: 14,5%
2004: 27,1% (2e diffusion en milieu de soirée)
2005: 28,1%
2006: 29,2%
2007: 40%
2008: 36,8%

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.