Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]
L'actualité suisse en 10 langues

Expo Milano 2015


Suisse: un pavillon à déguster… avec modération


Par Armando Mombelli



«Nourrir la planète – Energie pour la vie», c’est le thème stimulant qu’Expo Milano 2015 propose à tous ses participants. La Suisse répond au défi avec un pavillon rempli de nourriture à déguster. Les visiteurs y seront cependant invités à réfléchir sur leurs comportements alimentaires.

«Est-il possible d’assurer à l’humanité entière une alimentation savoureuse, saine, suffisante et durable?» Question certainement difficile, mais du plus haut intérêt que celle que les organisateurs d’Expo Milano 2015 adressent aux pays participants. Il suffit de se rappeler que les gouvernements et les organisations internationales s’y penchent depuis longtemps, avec un succès tout relatif: plus de 800 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim et au moins autant subissent les conséquences d’une alimentation excessive ou malsaine.

«Nourrir la planète – Energie pour la vie»: en proposant ce thème, l’expo embrasse une vaste série de problématiques, qui touchent à de multiples aspects des équilibres mondiaux, du développement de nos sociétés ou de notre mode de vie. Sans oublier notre rapport à l’environnement, qui inclut l’utilisation des ressources naturelles et de la substance même de notre planète, dont l’homme tire sa nourriture.

L’Expo 2015 se déploiera sur une surface de 1,1 million de mètres carrés, au nord-ouest de Milan (sfp2015.org)

C'est que pour Expo Milano 2015, les expositions universelles du 21e siècle devront être avant tout lieux de réflexion et de discussion entre tous les acteurs, publics et privés, sur les principaux défis globaux. Révolue l’époque où les pays participants pouvaient se contenter de présenter des «cartes postales» touristiques ou des vitrines industrielles et technologiques. Les organisateurs ont indiqué plusieurs pistes possibles pour s’attaquer au thème proposé. Parmi elles, la science au service de l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’innovation dans la production agroalimentaire, l’éducation à l’alimentation ou la coopération au développement.

Expo Milano 2015

L’Exposition universelle de Milan aura lieu du 1er mai au 31 octobre 2015.

Le thème «Nourrir la planète – Energie pour la vie» vise à s’attaquer au problème de la nutrition pour l’homme, dans le respect de la Terre dont il tire ses ressources.

Les pays participants sont priés de présenter leurs compétences dans les secteurs de l’agriculture, de la production industrielle, du commerce des produits alimentaires et de la recherche scientifique, en vue de trouver des modèles pour assurer à toute l’humanité une alimentation saine, suffisante et durable.

L’exposition attend au moins 20 millions de visiteurs, dont 5 millions devraient venir de pays autres que l’Italie.

La morale de l’histoire

Mais que choisir, et surtout comment rendre son propre message attrayant pour des millions de visiteurs? «Dans une exposition, chaque pavillon essaye d’être le plus beau, dans une sorte de concours de beauté pour attirer le public», a indiqué Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse, responsable pour la participation de la Suisse aux manifestations de portée mondiale, en présentant le projet du pavillon suisse pour l’expo dans la capitale lombarde.

«Miroir, oh mon miroir, dis-moi qui est la plus belle?» Plus qu’au monde imaginaire de Blanche Neige, le pavillon suisse fait plutôt penser, de prime abord, à la maison de pain d’épices d’Hansel et Gretel. Les visiteurs pourront s’y déplacer librement dans les quatre tours, remplies de produits alimentaires suisses, et se servir à discrétion tout au long de leur chemin. Confooderatio Helvetica, comme il a été baptisé de manière symbolique, sera un pavillon à manger.

Et comme dans les contes, l’histoire aura sa morale: au moyen d’affiches et d’installations audio et vidéo, le pavillon veut inviter les visiteurs à réfléchir sur leurs habitudes alimentaires. En effet, chacun contribuera à vider les tours de leurs victuailles et quand il ne restera plus rien, elles ne seront pas réapprovisionnées. Ainsi, la consommation de chaque visiteur déterminera ce qui va rester pour les autres dans les semaines suivantes.

La video de promotion d’Expo Milano 2015

Position idéale

Choisi parmi plus d’une centaine de projets, le concept de Confooderatio Helvetica a séduit le jury d’experts en 2012. «Le pavillon propose un message simple et convaincant: on ne peut pas toujours utiliser la nourriture comme on veut. Le fait qu’elle soit toujours présente dans nos magasins ne veut pas dire que la nourriture est disponible partout. En sortant de l’expo, le visiteur devrait avoir pris conscience de ce que représente le secteur alimentaire au niveau mondial, du problème des déchets, de la répartition non équitable, de la centralisation de la production…», explique Giuseppe Domeniconi, membre du jury et ancien directeur de Slow Food Suisse.

Un message qui devrait attirer des millions de visiteurs. Pour ce faire, Confooderatio Helvetica compte sur sa position idéale au centre de l’expo, entre les pavillons italien et allemand, mais également sur son pouvoir d’attraction médiatique et interactif. Le pavillon se transformera de jour en jour, de par la consommation de ses visiteurs. Cette évolution pourra être suivie en temps réel dans les médias et sur les réseaux sociaux, via internet et les téléphones mobiles.

«Le pavillon suisse aborde en particulier les thèmes de la durabilité dans le développement et de la responsabilité des consommateurs, proposés par l’exposition de Milan, souligne Andrea Arcidiacono, responsable du programme Italie et Expo 2015 auprès de Présence Suisse. Dans la zone des expositions thématiques, nous voulons montrer, à travers des témoignages directs, ce que fait la Suisse pour une alimentation durable, comme la production bio, le rôle de l’agriculture de montagne, l’entretien du paysage, l’innovation scientifique et la coopération au développement».

Confooderatio Helvetica

La participation de la Confédération à Expo Milano 2015 est confiée à Présence Suisse, l’organisme du Département fédéral des Affaires étrangères chargé de promouvoir l'image de la Suisse à l'étranger .

Gouvernement et parlement ont alloué un crédit de 23,1 millions de francs au pavillon suisse, Confooderatio Helvetica. Huit millions devront être financés par des sponsors publics et privés: cantons, communes et entreprises.

Confooderatio Helvetica sera le troisième plus vaste pavillon de toute l’exposition, après ceux de l’Italie et de l’Allemagne. Il comprendra quatre tours de verre et de bois, remplies de produits alimentaires suisses. Les structures pourront être réutilisées après la fin de l’exposition.

En plus des tours, le pavillon comportera un bâtiment avec un restaurant et des espaces d’exposition pour les partenaires et les sponsors de l’opération.

Responsabilité sociale

La Confédération ne sera pas seule à participer au pavillon suisse. Quatre cantons (Tessin, Grisons, Valais et Uri) y proposeront un programme centré sur le thème de l’eau et trois villes (Zurich, Bâle et Genève) y présenteront des projets innovants dans les domaines de l’alimentation, de l’agriculture et de l’industrie alimentaire. D’importantes entreprises suisses, parmi lesquelles Nestlé et les Salines du Rhin, font également partie des partenaires de Confooderatio Helvetica.

L’espace important accordé à ces entreprises a suscité quelques critiques des représentants des ONG (organisations non gouvernementales) suisses. «Les entreprises ont aussi leur responsabilité sociale dans le domaine de l’alimentation. Elles auront ainsi l’occasion de montrer comment elles traitent la question de la durabilité dans tout le processus de production des aliments, du choix des matières premières à l’approche des consommateurs, en passant par la transformation et l’emballage», indique Andrea Arcidiacono, précisant que les ONG suisses pourront aussi présenter leurs activités durant toute l’exposition.

Pour le gouvernement helvétique, Expo Milano 2015 représente en outre une occasion importante de faire connaître la Suisse en Italie et de renforcer les liens entre les deux pays. Et en attendant, Présence Suisse propose dès le 1er mai son «Tour du goût», un parcours à travers trois villes italiennes – Milan, Rome et Turin -, qui invitera à déguster des spécialités gastronomiques suisses, mais accueillera aussi diverses activités culturelles, scientifiques et économiques pour rapprocher encore plus la Péninsule de la Suisse.

Par Armando Mombelli, swissinfo.ch
(Traduction de l’italien: Marc-André Miserez)



Liens