Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«La Grande Dixence», une épopée homérique

Les artistes sur le barrage.

(croution.ch)

S'appuyant sur un texte d'Alexis Giroud, le metteur en scène Olivier Duperrex retrace l'histoire du barrage valaisan et l'aventure de sa construction.

Joué en plein air, à Vérossaz en Valais, le spectacle réunit une soixantaine de comédiens et devrait attirer 20’000 spectateurs environ.

Un chantier de construction gigantesque transformé en épopée homérique, c'est l'aventure de «La Grande Dixence», spectacle monté par Olivier Duperrex, sur un texte du Valaisan Alexis Giroud et une musique de Pascal Rinaldi.

De la réalité à la fiction il y eut un chemin long balisé par l'enthousiasme, l'énergie et la curiosité d'une troupe de théâtre dite du Croûtion.

Deux mois durant, elle a parcouru la Suisse pour recueillir les témoignages de ceux et celles qui ont vu naître le barrage de la Dixence dans le Valais.

L'histoire de ce barrage traverse le XXe siècle comme une légende dont s'inspirent Duperrex et Giroud pour faire venir au théâtre des gens qui ne fréquentent pas d'habitude les scènes.

20’000 spectateurs environ sont donc attendus d'ici la mi-août pour cette épopée qui se joue en plein air, sur le site de l'Observatoire, à l'entrée du village de Vérossaz, en Valais.

Une histoire du terroir

La construction du barrage a connu trois étapes comprises entre 1920 et 1980; avec un âge d'or, celui de la Grande Dixence, qui va de 1950 à 1965. C'est cette période-là que couvre le spectacle du même nom d'Olivier Duperrex.

Soixante comédiens, chanteurs, musiciens et figurants ainsi que 150 bénévoles participent à l'aventure. Ils donnent à voir le travail titanesque de milliers d'hommes mobilisés à l'époque pour éclairer, au sens propre et figuré, le Valais.

«Le barrage, raconte le metteur en scène, a contribué d'une manière très active à l'évolution et à la médiatisation du Valais. Il en a bouleversé l'image. Sa réalisation me semble très importante du point de vue social et humain. Il était donc juste de la restituer sur scène.»

Duperrex, qui avait monté l'an dernier «Les Misérables» de Victor Hugo, est un habitué des "grands travaux". A la légende hugolienne succède donc aujourd'hui la légende valaisanne.

«Il me fallait une histoire du terroir», poursuit le metteur en scène qui a entièrement repensé le chantier du barrage. S'appuyant sur les conseils d'une équipe d'ingénieurs, il a conçu un décor de près de 1200 m2.

Décor impressionnant

Deux montagnes de 15m de haut, fabriquées en matériaux composites, entourent le barrage de 12m de haut et de 16m de large. A l'intérieur de cette construction, des niches rétro-éclairées permettent de voir ce qui se passait en dehors du chantier.

«Il était nécessaire, explique Duperrex, que le décor soit impressionnant afin que les comédiens paraissent comme des petites puces.» Grandeur du projet et défi humain nourrissent ainsi l'histoire du barrage, tout autant que sa mise en spectacle.

Mais l'aventure ne s'arrête pas là. Elle se poursuit avec l'exposition que la troupe du Croûtion consacre à la Dixence.

En collaboration avec EOS (Energie de l'Ouest Suisse), les comédiens et leur metteur en scène ont réuni photos, archives sonores et vidéo qui retracent l'histoire du barrage, dans un esprit à la fois didactique, culturel et ludique. Le tout est présenté sur les lieux du spectacle.

swissinfo, Ghania Adamo

« La Grande Dixence », à Vérossaz, site de l'Observatoire, en plein air. Jusqu'au 14 août. Tel: 024 471 13 00

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.