Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

«Pétrole contre nourriture»: Suisses inculpés

Le programme était censé permettre à l'Irak d'acquérir des vivres (ici en 2000).

(Keystone)

La Justice américaine étend son enquête sur le scandale du programme «pétrole contre nourriture» qui liait l'ONU et l'Irak et inculpe deux Suisses.

Des investigations autour d'éventuelles malversations en lien avec le programme sont actuellement en cours en Suisse aussi.

Les Etats-Unis accusent un Américain originaire du Texas et deux Suisses, ainsi que trois firmes, d'avoir payé des millions de dollars de pots-de-vin au régime de Saddam Hussein pour se procurer du pétrole irakien dans le cadre du programme des Nations unies «pétrole contre nourriture».

Ces accusations font suite à d'autres poursuites en avril dernier visant trois hommes d'affaires et deux autres firmes, a indiqué le bureau du Procureur fédéral à New York dans un communiqué.

Deux cadres suisses

Les trois suspects ont été identifiés comme Oscar Wyatt, ancien président de la firme Coastal Corporation, et deux cadres suisses, Mohammed Saidji et Catalina del Socorro Miguel Fuentes.

Les trois firmes poursuivies sont Nafta Petroleum Company et Mednafta Trading Company, deux sociétés commercialisant des produits pétroliers et ayant leur siège à Chypre, connues toutes deux sous le nom de Wyatt Foreign Companies.

Ces firmes étaient dirigées par Saidju et Miguel en coopération avec Wyatt, selon le communiqué. Une firme suisse consultante, Sarenco, dirigée par Saidju et Miguel, a également été citée.

Détournements et Cie

Mis en oeuvre en 1996 entre l'ONU et l'Irak de Saddam Hussein pour alléger les souffrances de la population civile frappée par l'embargo, le programme «pétrole contre nourriture» autorisait des exportations contingentées de brut irakien pour financer l'importation de produits de première nécessité.

Mais le système a donné lieu à des détournements, des surfacturations, des dessous-de-table évalués au total à plus de 10 milliards de dollars par la commission d'enquête dirigée par l'ancien président de la Fed (banque centrale américaine), Paul Volcker.

swissinfo et les agences

En bref

- Le programme de l'ONU «pétrole contre nourriture» a fonctionné entre 1996 et 2003. Son but était de permettre au gouvernement irakien de vendre des quantités limitées de pétrole pour acheter des biens humanitaires.

- Mais le régime de Saddam Hussein a réussi à détourner le système avec la complicité de citoyens et de sociétés de l'étranger. Plusieurs milliards de dollars ont été détournés.

- En septembre dernier, une Commission indépendante d'enquête a rendu un rapport indiquant que ceux qui ont géré le programme «pétrole contre nourriture» ont failli aux idéaux de l'ONU en ignorant les preuves évidentes de corruption et de gaspillage.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.