Albin Christen met Swatch à l'heure de la St-Valentin

C'est un jeune graphiste lausannois de 26 ans, Albin Christen, qui a créé le design de la montre Swatch pour la Saint-Valentin 2001. Chaque année depuis 1996, la firme suisse marque l'événement.

Ce contenu a été publié le 13 février 2001 - 17:11

Il l'avoue, il ne sait pas bien dessiner. N'empêche que son style naïf a du charme. Artiste indépendant depuis deux ans, Albin Christen possède son atelier dans le quartier lausannois du Flon. Là où tout se fait et se défait au gré des nouvelles tendances culturelles.

C'est la firme Swatch qui s'est approchée du jeune artisan romand, à la suite de son affiche pour le Montreux Jazz Festival 2000. «Je leur ai soumis six projets, explique l'heureux élu, et Swatch en a retenu deux, dont la montre pour la St-Valentin.»

«Ma préoccupation dans mon travail a trait à l'humain, explique Albin Christen. Je tente de regarder l'être au-delà d'une vitre ou d'un miroir. Et tout naturellement, le thème de la maison m'est apparu pour symboliser l'amour.»

C'est ainsi que l'on voit sur le cadran et le bracelet de la montre de la St-Valentin des jolies petites fenêtres bleutées qui ne demandent qu'à s'ouvrir à la passion.

Derrière chaque fenêtre se cache en effet un seul personnage. «Car, pour une personne qui n'est pas amoureuse ou qui ne vit pas en couple, il est plus facile pour elle de s'identifier à une image en solo» (Le jeune artiste est déjà un redoutable vendeur!).

Albin Christen a dessiné les premiers croquis de cette montre à l'encre de Chine, puis il a continué le travail sur les logiciels informatiques de son ordinateur.

«J'ai beaucoup aimé collaborer avec Swatch, tient à souligner le jeune créateur lausannois, car la firme m'a donné un droit de regard sur toute la fabrication de la montre, s'agissant du choix des matériaux, des coloris ou de la dynamique du marketing. Par contre, je n'ai pas eu l'occasion de me rendre chez les horlogers-fabricants.»

Au-delà de la St-Valentin, cette montre-événement s'inscrit dans la collection Swatch printemps-été 2001. Ainsi, depuis une semaine, les montres d'Albin Christen garnissent les vitrines du monde entier.

Mais au juste, qu'est-ce que la St-Valentin pour Albin Christen? «Pour moi, le 14 février équivaut à l'anniversaire de mon frère! Cela dit, j'ai la chance d'être amoureux et de construire une relation au quotidien. Certes, de par mon métier, je baigne évidemment dans les symboles. Mais pour moi, la St-Valentin demeure avant tout une fête commerciale».

Emmanuel Manzi

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article