Navigation

Betty Bossi à la sauce Coop

Coop investit dans la cuisine Betty Bossy Keystone Archive

Coop reprend 50 % du capital des éditions Betty Bossi. Le groupe de presse alémanique Ringier conserve l'autre moitié des actions.

Ce contenu a été publié le 23 novembre 2001 - 14:56

Les deux entreprises entendent notamment développer des synergies dans le domaine de la communication. Toutefois, malgré ce «partenariat stratégique», Betty Bossi doit rester une entreprise indépendante, affirment d'une même voix Coop et Ringier dans des communiqués publiés vendredi.

Betty Bossi continuera de s'appuyer sur son équipe actuelle de 70 personnes, a précisé Felix Wehrle, porte-parole de Coop. Le directeur reste Walter Lüthi.

Profiter de la notoriété

Coop veut renforcer et non affaiblir la marque «Betty Bossi», a encore souligné M. Wehrle. Elle entend profiter de sa notoriété et de son savoir-faire en gastronomie. La revue culinaire de Betty Bossi est diffusée en français et en allemand. Tirée à plus de 2 millions d'exemplaires, elle est distribuée chaque mois à 900 000 abonnés.

A l'avenir, le service de recettes de cuisine du journal hebdomadaire de Coop devrait être confié à Betty Bossi, a indiqué Fridolin Luchsinger, porte-parole de Ringier.

Des projets d'avenir

Fridolin Luchsinger a également évoqué des «projets bien plus importants et intéressants» qui devraient voir le jour en 2002. Pour des raisons stratégiques, il n'a toutefois pas voulu donner de détails.

Coop bénéficiera aussi de l'expérience et des acquis de Ringier dans les domaines de la presse, de la télévision et d'internet. Détenteur jusqu'ici la totalité de Betty Bossi, le groupe de médias, espère que ce partenariat assurera une meilleure exploitation de ses éditions gastronomiques et l'accès à de nouveaux champs d'activités. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article