Navigation

Bienvenue à Radio Suisse Internationale!

Le ministre Paul Chaudet, conseiller fédéral de 1955 à 1966, répond à un journaliste de SRI. SRI Archive/H. Schlegel

Radio Suisse Internationale, devenue swissinfo, fête ses 70 ans. Un vaste dossier vous raconte son histoire – notre histoire.

Ce contenu a été publié le 01 septembre 2005 - 08:43

Un anniversaire au goût quelque peu amer, puisque jamais l'existence de ce média n'a été aussi compromis qu'aujourd'hui.

«Ici la Suisse: 70 ans au service de l'information»... C'est ainsi que s'intitule le dossier spécial que nous publions en quatre langues, dossier prévu de longue date pour marquer le coup de ce respectable anniversaire.

L'anniversaire d'un média né en 1935 grâce à une technologie alors balbutiante, celle des ondes courtes (OC), qui permettait soudain à une voix de se jouer des distances et de parcourir le monde entier. La «5ème Suisse», soit à l'époque quelque 200'000 compatriotes dispersés à l'étranger, devenait ainsi accessible.

Mais pas seulement... Au cours d'une seconde moitié de 20ème siècle particulièrement agitée, Radio Suisse Internationale (SRI) ne s'adressait pas qu'aux ressortissants helvétiques. C'est un autre regard sur le monde qu'elle offrait également à quiconque avait la curiosité de l'écouter.

Méli-mélo

Une photo du Général Guisan dans les studios bernois du 'Service suisse des ondes courtes'. Une autre de Yasser Arafat au micro de SRI. Une autre encore de Nelson Mandela, rencontré en Afrique du Sud. Ou plus modestement, des images des coulisses de SRI.

La voix du président de la Confédération Rudolf Minger, lors de la toute première émission sur OC, le 1er août 1935. Celles de Thomas Mann, de Blaise Cendrars ou de Friedrich Dürrenmatt. Louis Armstrong interviewé dans la salle de bain de son hôtel bernois ou les membres de Deep Purple racontant la création montreusienne de «Smoke on the Water».

Des pubs télévisées, la genèse du jingle historique de SRI. Un bêtisier francophone millésimé 1995. Un groupe de journalistes et de techniciens saisis en pleine 'jam session' dans un studio...

En cinq chapitres («Des ondes courtes à l'hypertexte», «La Voix de la Suisse dans le monde», «Culture et musiques», «quelques friandises des archives», «Galeries d'images»), il y a tout cela dans ce dossier.

Et bien d'autres choses encore, dont les souvenirs de ceux qui ont fait l'histoire de Radio Suisse Internationale et qui racontent, ici, le pourquoi et le comment de leur vie dans cette Tour de Babel helvétique – on y parle français, allemand, italien, anglais, mais aussi espagnol, portugais, arabe, et depuis peu, chinois et japonais.

Des OC au web

Ce dossier raconte donc l'aventure de la radio internationale, déclinaison helvétique. Les années de guerre, au cours desquelles SRI assuma une lourde responsabilité, celle d'unique média libre d'Europe continentale.

Bénéficiant de l'image de la neutralité helvétique, SRI représentera ensuite une voix forte dans le contexte de la Guerre froide en Europe. Et la Suisse n'ayant pas de passé colonial, SRI sera d'autant plus entendue et appréciée dans de nombreux pays d'Afrique, d'Amérique latine et d'Asie.

Parallèlement aux ondes courtes, SRI développera son 'Service des transcriptions', soit des programmes produits sur cassette, puis sur CD, et diffusés par des stations radio du monde entier. Au même titre que des chaînes de télévision diffuseront «Swiss World», également produit par SRI.

Sans oublier le service personnalisé que représentent les programmes «votations» envoyés directement aux Suisses de l'étranger qui, faut-il le rappeler, sont eux aussi des 'votants'.

Avec les années 1990 viendra le satellite, et avec le 21ème siècle, Internet. Radio Suisse Internationale va alors se consacrer au multimédia en développant sa plateforme web. Elle prendra rapidement le nom de sa création: swissinfo.

Et les dernières émissions sur ondes courtes seront diffusées en octobre 2004. Renoncer à la radio au profit du web, un choix courageux ou suicidaire, les points de vue divergent.

Un futur plus qu'incertain

200.000 Suisses de l'étranger en 1935... Aujourd'hui, selon les derniers chiffres parus (fin 2004), la «5ème Suisse» est constituée de plus de 623.000 personnes. Néanmoins, le quasi-démantèlement de swissinfo a été annoncé par 'SRG SSR idée suisse' en mars dernier, assorti de 70 à 80 suppressions de postes sur 120 (26 postes avaient déjà été supprimés en 2004).

Un projet qui est toujours à l'ordre du jour, même si aucun aval politique ne lui a encore été donné. Les nombreuses réactions du monde politique témoignent d'ailleurs du fait que celui-ci cautionne le mandat et le travail de swissinfo. Le problème le plus brûlant est la question du financement de ce média.

Le dossier «Ici la Suisse: 70 ans au service de l'information» a pour vocation de marquer d'une pierre blanche un anniversaire. L'avenir proche nous dira si ce dossier spécial est une virgule, un point final ou un point de suspension.

D'ici-là, et quoi qu'il en soit, les fidèles de Radio Suisse Internationale et de swissinfo auront du plaisir à se plonger dans les 70 années d'existence d'un média qui a vibré et vibre encore au gré de l'actualité d'ici et d'ailleurs.

«Radio Suisse Internationale, au cœur de l'Europe, au rythme du monde», disaient les ondes courtes à la fin du siècle dernier.

swissinfo, Bernard Léchot

Faits

1935: Création du «Service suisse des ondes courtes» pour la diffusion des programmes à l'étranger
1939: Mise en fonction du premier émetteur d'ondes courtes de Schwarzenburg
1972: Inauguration de l'émetteur de Sottens (VD)
1978: Le «Service suisse des ondes courtes» est rebaptisé «Radio Suisse internationale»
1999: Lancement de swissinfo.org
2004: Fermeture de Sottens et fin de l'ère des ondes courtes

End of insertion

En bref

- Durant la guerre froide, avec ses programmes radiophoniques diffusés en huit langues sur ondes courtes, Radio Suisse Internationale touche un public estimé entre 5 et 10 millions de personnes dans le monde entier.

- Avec les années 2000, à la suite du déclin des ondes courtes, SRI renonce à la diffusion des programmes radio.

- Aujourd'hui, swissinfo/SRI table uniquement sur l'information multimédia sur Internet.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.