Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Jacques Hainard, du MEN au MEG!

Jacques Hainard veut redonner au MEG «un état d'esprit et une envie de rire».

(swissinfo.ch)

Le célèbre ethnologue neuchâtelois quittera sa ville pour donner une nouvelle impulsion au Musée d'ethnographie de Genève, dès le 1er février 2006.

Au lieu de songer à sa retraite prévue pour avril 2007, Jacques Hainard choisit donc de relever un nouveau défi.

Jacques Hainard remplira le mandat de directeur du musée genevois pour une durée limitée à trois ans, jusqu'à fin janvier 2009, a indiqué ce mardi la Ville de Genève. Un peu plus d'une année avant la date prévue pour sa retraite, il abandonnera la direction du Musée d'ethnographie de Neuchâtel (MEN), où il a passé 25 ans.

La Ville de Genève cherchait depuis plusieurs mois la perle rare pour reprendre la direction de son musée d'ethnographie (MEG), qui sort de plusieurs années difficiles. En 2001, les Genevois avaient refusé en votation municipale la construction d'un nouveau bâtiment plus adapté. Et ce printemps, l'ancien directeur a été démis en raison de ses relations tendues avec ses collaborateurs.

Jacques Hainard ne faisait pas partie des douze candidatures pour le poste reçues par le Département des affaires culturelles (DAC) de la Ville de Genève. «Aucun candidat n'avait à la fois l'épaisseur scientifique et la forte personnalité nécessaires pour reprendre ce bateau en difficulté», a expliqué son chef, Patrice Mugny.

«Je suis donc moi-même aller chercher le meilleur», a ajouté Patrice Mugny. Jacques Hainard a d'abord cru à une blague quand il a été contacté, a-t-il expliqué sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR). Il a ensuite accepté le défi. Il se donne pour mission de convaincre les incrédules de la nécessité d'agrandir le musée.

«Final intéressant»

«C'est un final intéressant pour ma carrière. Je laisse Neuchâtel dans de bonnes conditions pour venir à Genève, un des hauts lieux de l'ethnographie, qui compte un musée important», a expliqué l'ethnologue, âgé de 62 ans. Il compte «redonner à cette institution un état d'esprit et une envie de rire».

Si Patrice Mugny se félicite d'avoir su attirer Jacques Hainard, dont lareconnaissance est internationale, à Genève, Neuchâtel se console d'une perte de toute façon prévue à brève échéance. «Son départ était inéluctable, il est seulement anticipé d'une année», a rappelé Valérie Garbani, directrice des affaires culturelles de la Ville de Neuchâtel.

Valérie Garbani va s'entourer d'un comité de sélection chargé de recruter un nouveau directeur, qui se réunira pour la première fois mi-décembre. La procédure de recrutement sera «très ouverte». Egalement proches de la retraite, les deux vice-directeurs du musée neuchâtelois resteront en place assez longtemps pour assumer la transition.

La nomination de Jacques Hainard à la tête du musée genevois inaugure par ailleurs une nouvelle ère de coopération entre Genève et Neuchâtel dans le domaine culturel. Les deux musées d'ethnographie notamment feront en sorte d'avoir une bonne visibilité et une bonne complémentarité, a affirmé Mme Garbani.

swissinfo et les agences

En bref

- Jacques Hainard prendra la direction du Musée d'ethnographie de Genève (MEG) dès le 1er février 2006, pour une durée limitée à trois ans.

- Il abandonnera ainsi, une année avant la date de sa retraite, la direction du Musée d'ethnographie de Neuchâtel (MEN), où il a passé 25 ans.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.