Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Prix Wakker récompense Granges et son modernisme

Le Parktheater, signé Ernst Gisel, bâtiment phare des années 50.

(Keystone)

Granges, dans le canton de Soleure, reçoit de Patrimoine suisse le prix Wakker 2008. L'ancienne ville horlogère est notamment récompensée pour le traitement respectueux de ses bâtiments d'après-guerre.

La commune est également mise à l'honneur pour ses mesures de revalorisation de l'espace public et pour la manière dont elle a su se relever de la crise des années 80.

Après la Ville de Soleure en 1980, il s'agit là du deuxième Prix Wakker décerné à une commune du canton. Mais si dans le cas du chef-lieu, on parlait de trésors baroques, c'est ici d'architecture contemporaine qu'il est question.

Granges s'inscrit donc parfaitement dans la campagne que Patrimoine suisse mène actuellement sur l'architecture des années 50 et 60, dont les réalisations doivent être reconnues comme monuments historiques au même titre que les bâtiments plus anciens.

L'âge d'or et la crise

Aux débuts de l'ère industrielle, le village de Granges se mue rapidement en ville, qui connaît son âge d'or à la faveur de la haute conjoncture des années 50. Puis tout s'effondre avec la crise horlogère des années 80.

La structure difficile d'un village qui a grandi trop vite, l'engorgement du trafic et la situation économique problématique mettent alors Granges face à de lourds défis.

Et c'est la manière dont la commune a su les relever qui lui vaut aujourd'hui le Prix Wakker.

«C'est une reconnaissance de notre travail et une grande chance d'améliorer notre image, de faire connaître notre qualité de vie au niveau national», explique à swissinfo Claude Barbey, architecte de la ville.

Et de rappeler qu'il y a 150 ans, «Granges était encore un village. Nous n'avons pas de centre historique, qui serait une attraction pour les visiteurs. Mais maintenant, nous avons quand même un centre attractif.

Pragmatisme et persévérance

Patrimoine suisse «rend hommage à l'engagement actif des autorités en faveur d'un développement qualitatif de la ville», dont «la démarche empreinte de pragmatisme et de persévérance est digne d'éloge».

A titre d'exemple, le communiqué cite la remarquable transformation de la Place du Marché (en 1999). Avec son toit marquant et sa fontaine caractéristique, elle est devenue le nouveau point d'identification de la ville.

Depuis l'ouverture de l'autoroute en 2002, le centre de Granges est déchargé du trafic de transit et les mesures d'accompagnement prévues de longue date ont pu être réalisées sans délai. L'aspect des rues a été retravaillé et on a créé un centre accueillant.

Développement qualitatif

Le Prix récompense également le traitement «consciemment respectueux» de la substance architecturale d'après-guerre, dont les exemples marquants sont la piscine de Beda Hefti et l'école dite «An der Halde». Avec le Parktheater d'Ernst Gisel, Granges possède de plus un bâtiment phare des années 50 bien conservé et largement intégré dans les habitudes de la population.

Et les nouveaux bâtiments construits ces dernières années ne sont pas en reste. Ils témoignent du développement qualitatif de la ville. Patrimoine suisse cite comme exemple le home pour personnes handicapées de la fondation Rodania, construit sur l'emplacement d'une ancienne fabrique de montres.

Autre mérite à souligner : le fait que la commune s'emploie à familiariser la population avec l'architecture du XXe siècle, par des publications, des manifestations et des expositions.

Elle s'est également dotée d'un plan d'affectation clairement compréhensible, qui montre dans quel sens la ville évoluera.

swissinfo

Le Prix Wakker

Attribué chaque année à une commune politique par l'organisation Patrimoine suisse, le Prix Wakker est doté de 20'000 francs.

Il a un impact surtout symbolique, puisque l'objectif est de mettre publiquement à l'honneur la qualité d'un travail exemplaire.

Le Prix Wakker a été décerné pour la première fois en 1972 à la suite du legs fait à Patrimoine suisse par l'homme d'affaires genevois Henri-Louis Wakker. D'autres legs ont permis à Patrimoine suisse de continuer à le décerner jusqu'à aujourd'hui.

En 2007, il avait récompensé Altdorf, chef-lieu du canton d'Uri. En 2006, c'est Delémont, chef-lieu du Jura qui avait été lauréate du prix. En 2005, à titre exceptionnel, il était revenu aux Chemins de fer fédéraux (CFF).

La remise officielle du Prix à la commune de Granges aura lieu le 28 juin 2008 dans le cadre d'une cérémonie festive.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×