Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pro Helvetia marquée par l'affaire Hirschhorn

La présidente Yvette Jaggi et le directeur Pius Knüsel sont globalement satisfaits.

(Keystone)

Malgré les pressions politiques et une diminution de son budget, la Fondation suisse pour la culture envisage l'avenir avec confiance.

Cette année, Pro Helvetia doit économiser 2,5 millions de francs sur ses frais généraux au profit des créateurs.

Pro Helvetia a consacré l'an dernier 24 millions de francs pour soutenir des projets culturels, sur un budget total de 35 millions. Les débats suscités par l'affaire Hirschhorn ont été utiles, a déclaré mardi sa présidente, Yvette Jaggi, au moment de tirer le bilan de l'année écoulée.

En décembre dernier, ulcéré par le soutien financier apporté àl'exposition controversée «Swiss-Swiss Democracy» de Thomas Hirschorn au Centre culturel suisse de Paris, le Parlement avait ramené le budget de Pro Helvetia de 34 à 33 millions de francs.

«L'affaire Hirschhorn a été une prise de conscience de la tentation des politiques de s'ériger en juge du contenu des projets culturels», a déclaré Yvette Jaggi. Avant d’ajouter: «or leur rôle est de seulement en fixer les cadres».

Si le climat actuel fait de populisme et de restrictions budgétaires perdure, c'est la démocratie et l'existence de Pro Helvetia qui sont menacées, a-t-elle dit en substance. «C'est cela qu'a exprimé Thomas Hirschhorn et on lui a probablement reproché d'avoir touché juste», a dit Mme Jaggi.

Augmentation des projets en Suisse

L'an dernier, Pro Helvetia a consacré 11 millions de francs pour soutenir des projets culturels en Suisse, soit 11% de plus que l'année précédente. Les subventions engagées à l'étranger ont en revanche diminué de 2% pour s'établir à 13 millions.

Au total, la fondation a reçu 3570 demandes de subventionnement, un chiffre stable par rapport aux deux années précédentes, a précisé son directeur Pius Knüsel. Elle a pu répondre favorablement à 47% d'entre elles. A noter que les requêtes ont augmenté de 9,5% dans les arts visuels, mais ont diminué de 6% dans la musique.

Les comptes 2004 de la fondation ont été bouclés sur un bénéfice d'environ 360’000 francs. «Si nous étions une entreprise privée, ce serait une année positive», a commenté Pius Knüsel pour swissinfo.

Frais généraux en baisse

Pro Helvetia est parvenue à abaisser de 1,4% à 34,9% ses frais généraux. Grâce à la restructuration engagée, la fondation entend continuer sur cette lancée et réduire encore ses charges de personnel et d'exploitation ces deux prochaines années.

Une fois en vigueur toutes les mesures d'économies, ce seront 2,5 millions de francs supplémentaires qui pourront être consacrés aux projets culturels dès 2006, promet Pro Helvetia.

Projets de loi

Yvette Jaggi s'est aussi félicitée des deux projets de loi concernant la fondation et l'encouragement à la culture mis en consultation il y a dix jours. Ils permettront une meilleure répartition des tâches entre l'Office fédéral de la culture et Pro Helvetia ainsi qu'une plus grande autonomie de cette dernière, selon elle.

Mme Jaggi s'attend à des débats durs au Parlement à propos de ces lois. «Mais comme l'affaire Hirschhorn, ils sont fondamentaux pour démontrer le caractère irremplaçable de Pro Helvetia».

Tant Yvette Jaggi que Pius Knüsel se sont dits satisfaits aussi bien de la nouvelle structure organisationnelle que de la réduction du Conseil de fondation prévues dans le projet de loi.

«Nous avons remanié beaucoup de choses, et nous espérons ainsi améliorer notre efficacité.»

Exclusivité à l’étranger

Le directeur de Pro Helvetia a également indiqué à swissinfo qu’une nouvelle convention a été établie entre les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères, laquelle réaffirme «la primauté de Pro Helvetia dans les affaires culturelles à l’étranger».

Dans la pratique, les tâches à l’étranger seront plus clairement réparties. «Tous les projets culturels importants seront à l’avenir réalisés par Pro Helvetia », a encore indiqué Pius Knüsel.

swissinfo et les agences

Faits

Pro Helvetia a consacré en 2004 24 millions de francs à des projets culturels, dont 11 millions en Suisse et 13 millions à l’étranger.
En 2004 elle a soutenu 4190 projets culturels, dont 49% en Suisse.
Les contributions s’élèvent au minimum à 500 fr. (frais de voyage par ex.) et au maximum à 300'000 (grands projets pluridisciplinaires).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×