Une Street Parade plutôt sage

Des mots plutôt que des actes? Keystone

La 14e Street Parade de Zurich a attiré un million de personnes samedi sur les bords du lac.

Ce contenu a été publié le 14 août 2005 - 11:01

Malgré la musique techno assourdissante, l'ambiance était plus sage que les années précédentes et le cortège moins coloré.

A 15h00 pile, la première des 32 love-mobiles s'est ébranlée, transformant le centre-ville en une immense discothèque techno. Le cortège devait se terminer aux alentours de 22h00. Les ravers se sont pressés derrière les love-mobiles pour danser sur les sons assourdissants déversés par les haut-parleurs.

Mais la 14e Street Parade lancée sous le signe «Today is tomorrow» ('aujourd'hui c'est demain') ne s'inscrira pas dans les annales. Par 20 degrés environ et sous un ciel partiellement couvert, l'ambiance était beaucoup moins chaude que les années précédentes.

Comme en 2004, la manifestation a néanmoins attiré environ un million de personnes, ont estimé ses organisateurs grâce à des vues du ciel.

Sage et commerciale

Si d'anciennes parades avaient des airs de carnaval brésilien, l'édition 2005 a accueilli beaucoup plus de gens habillés normalement. De nombreux fêtards se sont contentés d'arborer de petits accessoires comme des plumes, des perruques ou des colliers colorés. Peu de déguisements déjantés, et peu de nudité affichée...

Dans un entretien à la station locale «Tele Züri», le président de la manifestation Michel Loris-Melikoff s'est néanmoins félicité du grand intérêt du public et de la bonne ambiance.

Le rayonnement national et international reste grand. Selon les organisateurs, la fête a attiré cette année encore un tiers de participants venus de l'étranger, surtout d'Allemagne, mais aussi de France et d'Italie.

Les fans ont déboursé jusqu'à 250 francs pour monter sur une love-mobile. Les ravers ont pu se défouler dès le matin au paradis de la techno installé à la gare principale mais aussi sur cinq scènes bordant le cortège. Après 22h00, ils avaient le choix entre plus de 100 scènes techno et house à Zurich et dans les environs.

Police satisfaite, mais...

La police et les équipes de secours ont tiré un bilan positif, cette 14e Street Parade n'ayant pas généré d'incident majeur. Elles n'ont toutefois pas chômé durant la nuit de samedi à dimanche.

En cause avant tout, la consommation accrue d'alcool et de drogue. 182 personnes ont été prises en charge pour des problèmes liés à ces substances, contre 107 l'an dernier, d'après les indications de la police. 40 dealers âgés de 18 à 35 ans ont été arrêtés. Quelque 500 pilules d'ecstasy ont été saisies, ainsi que divers autres stupéfiants.

Les craintes autour des drogues GHB et GBL ne semblent toutefois pas s'être confirmées. Aucun cas pouvant clairement être mis sur le compte de ces produits n'a été enregistré, a précisé un porte-parole de la police.

Au total, les services sanitaires se sont occupés de quelque 730 personnes pour des malaises, dont un peu plus de 400 durant le cortège proprement dit.

Sans lien direct avec la fête, mais alors que le cortège de la Street Parade venait de s'ébranler, une bagarre au couteau s'est déroulée samedi en marge d'une scène de danse dans la gare principale de Zurich, faisant une victime. Le meurtier a été arrêté.

swissinfo et les agences

Faits

La 14e Street Parade de Zurich a attiré environ un million de participants.
En 1992, ils n'étaient que 1500 pour la 1re fête!
32 love-mobiles ont défilé, dont une demi-douzaine en provenance de l'étranger, surtout d'Allemagne.
Depuis la disparition de la Love Parade de Berlin en 2003, le rassemblement zurichois a pris la 1ère place mondiale.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article