Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des affiches pour combattre le racisme

La campagne se base sur des phrases choc de victimes potentielles.

(CFR)

La Commission fédérale contre le racisme (CFR) lance une nouvelle campagne nationale en cinq langues pour renforcer la lutte contre la discrimination.

Dans le même temps, la commission exige une norme pénale antiraciste plus sévère.

Les messages de la campagne «Exclure l'exclusion» apparaissent en lettres blanches sur une grande affiche toute noire. Celles-ci ont été présentées mercredi aux médias. Leur objectif: sensibiliser le public sur les exclusions basées sur des questions ethniques et culturelles.

«Cette campagne est très musclée. Nous abordons avec ces sujets différentes situations où il y a de l'exclusion», a expliqué à swissinfo Doris Angst, directrice de projets de la CFR.

L'exclusion au quotidien, contre les migrants, l'antisémitisme et l'islamophobie ont été thématisés. Cette campagne a été lancée à l'occasion du dixième anniversaire de la CFR.

Une campagne d'envergure

Les messages de la CFR scintillent sur les écrans géants des cinq plus grandes gares, sont suspendus dans les bus de tout le pays, sont placardés au bord des routes et dans les centres commerciaux, se retrouvent sur des cartes postales ou sont présents sur Internet et dans les journaux sous forme d'annonces. Ils ont disponibles en français, en allemand, en italien, en anglais et en partie en romanche.

«Les gens qui ont beaucoup de préjugés vont bouder cette campagne, admet Doris Angst. Notre but est d'atteindre un large public.»

En 1997, la CFR – encore toute jeune à l'époque – avait déjà lancé une telle campagne. Depuis lors, la situation a bien changé. «Le public a pris connaissance du thème du racisme, estime la responsable de la campagne. J'ai trouvé beaucoup de portes ouvertes; on connaît la CFR.»

Il existe désormais davantage de délégués à l'intégration et de personnes qui s'occupent des questions de racisme. «Ce sont nos partenaires dans les cantons», précise Doris Angst. Quant à l'économie, elle a également bien réagi.

Le coût de la campagne est de 155'000 francs. La CFR paye elle-même 110'000 francs. Diverses entreprises soutiennent la campagne en fournissant des surfaces de publicité gratuitement ou à prix réduit.

Des personnes biens réelles

Faire passer un message antiraciste sur des affiches est une chose difficile. Cette campagne, qui joue avec les clichés et les préjugés racistes, a attiré de nombreuses critiques l'an dernier, par exemple de la part de l'action «Ensemble contre le racisme et l'antisémitisme».

La CFR est consciente de cette problématique. «Nous n'aurions pas pu nous permettre de travailler directement avec des stéréotypes, déclare Doris Angst. C'est très délicat.»

La CFR a choisi une autre manière de faire. «Derrière les déclarations, il y a de vraies personnes, qui repoussent l'exclusion dans un certain domaine – avec humour et conscience de sa valeur», explique Doris Angst.

Quelques-unes des personnes qui sont derrière ces citations se trouvent même dans l'annuaire téléphonique. Est-ce un problème? «Je ne le souhaite pas, répond Doris Angst. Au cours des dernières campagnes, il y avait même des gens qui y figuraient avec leur photo.»

swissinfo, Philippe Kropf
(Traduction de l'allemand: Olivier Pauchard)

Faits

La Commission fédérale contre le racisme a dix ans.
Ses tâches consistent notamment à:
Sensibiliser le public au problème du racisme à travers des campagnes, des publications et un travail auprès de la presse.
Participer aux procédures de consultation.
Soutenir les victimes du racisme.
Faire office de centre de documentation et d'analyse.

Fin de l'infobox

En bref

La CFR se bat depuis 10 ans contre la discrimination. Elle a désormais décidé de le faire en suivant une stratégie en cinq points.

Le point central consiste en une meilleure protection juridique des victimes et en une extension de l'aide qui leur est accordée.

Concrètement, la CFR demande une extention de la norme pénale antiraciste.

Le tout devrait être complété par une interdiction des organisations à but raciste et des symboles racistes.

Selon la CFR, il faudrait également des lois contre la discrimination perpétrée dans le cadre privé.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.